Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Varier en KNX la puissance apportée à une grosse résistance
#1
Hello

Mon ballon d'eau chaude a une résistance de 2200 W que je voudrais utiliser pour stocker le surplus de mon installation photovoltaïque
Pour cela il me faut moduler la puissance, donc la tension que j'applique à cette résistance, le tout en KNX évidemment.

Des idées de solutions ?
Répondre
#2
Re
Il faudrait savoir ce que tu as pour le photovoltaïque
car il faut pouvoir récupérer la production instantané pour varier le CE

https://m.youtube.com/watch?v=jnuNzXcd_g8
Dans les commentaires, il lui a été dit d utiliser un triac. ...
Il l a donc modifié et fait faire un CI
http://energie-autrement.blogspot.com/20...e.html?m=1

https://github.com/sgalvagno/Chaillot_Ba...ovoltaique


EDIT
https://forum-photovoltaique.fr/viewtopi...18&t=38146
http://www.capenergie.fr/catalogue/photo...ducer.html
Répondre
#3
(08/05/2020, 17:27:22)fabric24 a écrit : Re
Il faudrait savoir ce que tu as pour le photovoltaïque
car il faut pouvoir récupérer la production instantané pour varier le CE

Pour le photovoltaïque, admettons que j'ai ce qu'il faut (c'est pas tout à fait le cas, mais j'y travaille). Idem pour la consommation. Et donc, j'imagine, via un algorithme dont je ferai mon affaire, être capable de donner un ordre de puissance KNX (en % par exemple) à la résistance de mon chauffe eau.

Ma réflexion du moment, finalement, c'est donc bien : comment transformer un télégramme KNX avec un pourcentage en une variation de tension sur le circuit de mon ballon ? Et ce, en utilisant des produits fiables du commerce (pas un bricolage fait maison).

Mon premier réflexe, c'est un variateur d'éclairage KNX, mais c'est pas du tout prévu pour de telles puissances. Le plus gros font 300 W me semble-t-il. 
J'ai un peu cherché et je n'ai rien trouvé qui ressemble à un variateur de vitesse pour moteur plus puissant par exemple. Je suis allé farfouiller chez des fabricants de participants KNX "ésotériques" (type Arcus-EDS, Elsner...) mais je n'ai rien vu de tel.

Après, manifestement ce n'est pas compliqué de trouver un petit hacheur de 3, 4... 10 kW commandé par un potar. Bon OK. Mais du coup, ça ne se commande pas en KNX directement.
Je me disais qu'il y aurait peut-être de tels hacheurs commandés en 0-10V, que je pourrais relier à une sortie 0-10V d'un actionneur KNX... pas encore trouvé.

D'où cet appel à idées géniales...
Répondre
#4
(08/05/2020, 17:46:32)Dibou a écrit : Je me disais qu'il y aurait peut-être de tels hacheurs commandés en 0-10V, que je pourrais relier à une sortie 0-10V d'un actionneur KNX... pas encore trouvé.

Ah si, j'ai trouvé ça http://www.verdone.fr/uploads/files/prod...w_selm.pdf
ou ça https://tronic-controls.com/fr/producto/...ma-erv-3a/
Mais cette piste suppose de passer par 0-10V n'est pas forcément ce que je préfère.
Répondre
#5
Il y a le modèle 10A
http://www.capenergie.fr/catalogue/photo...ducer.html

Chez SetP boitier similaire
https://www.solerpalau.com/fr-fr/accesso...escription
Répondre
#6
(08/05/2020, 23:03:03)fabric24 a écrit : Il y a le modèle 10A
http://www.capenergie.fr/catalogue/photo...ducer.html

Chez SetP boitier similaire
https://www.solerpalau.com/fr-fr/accesso...escription

Super ! merci.

Quand je cherche des infos sur des produits, j'aime bien remonter à la source. En l'occurrence, il y a donc :
  • Ce Power Reducer de chez 4-noks qui supporte jusqu'à 3 kW et qui est complètement pensé pour ce dont on parle : variation de la puissance injectée sur la résistance électrique d'un ballon d'eau chaude à partir d'une consigne en 0-10V. Par contre, 429 € !  Confused
    (Nota : Il existe aussi une version « Power Reducer SA » (comme « Stand Alone ») qui inclut une régulation, à partir d’une mesure par transformateur de courant, de la puissance injectée ou soutirée sur le réseau public, mais elle n'est pas nécessaire dans notre cas)
  • Des variateurs de tension normalement destinés à des moteurs monophasés de ventilation-conditionnement d'air. Mais je ne vois pas bien ce qu'on pourrait craindre du remplacement d'une charge pleine de phénomènes inductifs ou capacitifs par une bête résistance. D'ailleurs dans les docs de ces variateurs, je n'ai pas vu de mention de type « usage réservé à […] ». Ça fait également ce qu'on cherche : transformer un consigne en 0-10V en modulation de tension. J'ai repéré 2 modèles d'origine espagnole :
    • Le VAPZ de S&P, dont la version VAPZ 11 qui supporte jusqu'à 11 A (2,5 kW). Il y a des possibilités de réglage de la pente de réglage, des entrées-sorties pas inutiles : forçage à Pmax ou à l'arrêt, contact qui se ferme lorsque la puissance injectée est non nulle... Petit détail : la tension minimale en sortie est 90 V, ça veut que la puissance minimale sera 15 % [1] de la puissance maxi (dans mon cas, 330 W, ce qui est déjà beaucoup, finalement). Au niveau prix, la première offre que je vois est à 274 €
    • Le Tronic ERV avec une version 10 A (2,3 kW). Plus simple que l'autre. On peut quand même régler le min et le max. Je n'ai pas trouvé de valeur de tension mini, si ce n'est une vague référence à 70 V (ce qui fait 9 % en puissance [1] soit 200 W, ce qui toujours mieux que 330. Et au niveau prix, le fabricant indique 72 € HT.

J'avoue que la première solution (y compris traitée en standalone hors KNX) ne me laisse pas indifférent car réellement pensée pour l'usage dont on parle. Ce qui m'amène à penser que nos amis d'outre-Rhin ont probablement une offre pléthorique sur ce besoin et, pourquoi pas, en KNX... Je vais explorer (malgré mon allemand rudimentaire).

[1] Je rappelle que P = U × I et U = R × I donc R = U² / P, et que donc pour une résistance donnée, U₁² / P₁ = U₂² / P₂ (= R) ce qui conduit à P₁ / P₂ = (U₁ / U₂)², donc P = (U / Uₙ)² × Pₙ ce qui revient à dire que une variation relative de la tension se répercute au carré sur la puissance. Donc si U / Uₙ vaut 90 / 230 = 0,39, alors P / Pₙ vaudra 0,39² = 0,15
Répondre
#7
Suite de mes investigations :

Plusieurs discussions sur le forum allemand. Les plus pertinentes sont celles-ci : (Google Translate est mon ami...)
Et elles tournent autour de la même idée d'attaquer en 0-10V un variateur de tension, en l'occurrence un variateur à Thyristor et là l'offre semble très large et très peu onéreuse. Par exemple Thermokon,

J'ai également dégoté un produit qui papa-maman mais à un coût exorbitant (739 €). Le AC-Thor de MyPV. Mais bel objet, assurément : interface web de contrôle, multi entrées (dont une analogique 0-10V) mais, pour autant, pas de KNX en direct...
Répondre
#8
Finalement j'ai commandé un petit relais statique à thyristor : A-Senco SR-800-10Vdc280V10 avec son support pour rail DIN et je le monterai derrière un actionneur Merten 647091 (qui commute un canal 16 A + avec une sortie 0-10V).
Ça me permettra de voir ce que ça donne en pratique...
Répondre
#9
(09/05/2020, 09:41:55)Dibou a écrit : Finalement j'ai commandé un petit relais statique à thyristor : A-Senco SR-800-10Vdc280V10 avec son support pour rail DIN et je le monterai derrière un actionneur Merten 647091 (qui commute un canal 16 A + avec une sortie 0-10V).
Ça me permettra de voir ce que ça donne en pratique...

Après essai, ça ne marche pas : le Merten a une sortie 0-10 V passive alors que le A-senco a besoin d'une entrée active.
J'entrevois plusieurs solutions : ajouter une alimentation avec une résistance pour fournir la tension, ou remplacer le module Merten par un module avec sortie 0-10 V active.
Répondre


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)