Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Passerelles KNX EnOcean
#1
Venant de passer un moment à tenter de m'y retrouver, je propose un petit sujet sur les passerelles (gateways) KNX - EnOcean. Je me limite aux pures passerelles et exclus donc des appareils plus complets qui gèrent d'autres protocoles.
Je me limite aussi aux produits en 868 MHz utilisables en Europe.


Je n'ai identifié que deux fabricants ; les vrais, ceux qui conçoivent puis commercialisent sous leur nom et/ou sous d'autres marques :
  • Weinzierl et ses passerelles KNX ENO 626 secure, KNX ENO 630, KNX ENO 632, KNX ENO 634 et KNX ENO 636 secure :
  • Intesis et sa passerelle IBOX-KNX-ENO-A1, dont le nombre de profils gérés est limité (mais ils y a en théorie des mises à jour régulières sous forme de fichier IKE).
Ensuite, il y a les produits re-brandés (quel horrible mot, mais je n'ai pas trouvé mieux) :
  • basés sur du Weinzierl :
    • Eltako KNX ENO 626, qui est une Weinzierl 626 secure
    • Eltako KNX ENO 636, qui est une Weinzierl 636 secure
    • Berker 75030005 (probablement une 634 car disposant de 32 canaux et plus ancienne que la 636)
    • Hager TYC120 (identique au précédent, Hager ayant repris Berker à son catalogue)
    • Jung ENO610 (idem probablement un 634 car disposant de 32 canaux)
    • Legrand 0 488 67 (???)
    • Siemens RXZ97.1/KNX (32 canaux, vieux, donc 634)
    • Omnio APG01-KNX2 ref. 6006 000 (apparemment une 636)
    • Thermokon STC-KNX-UP, une 626
    • Thermokon STC-KNX, apparemment une 636
    • FLEXTron passerelles KNX - EnOcean ALADIN, qui reprennent les 4 modèles de la gamme Weinzierl
  • basés sur l'Intesis :
    • ABB EG/A32.2.1 ou réf. 2CDG120047R0011
N'hésitez pas à compléter/corriger !

[1] Tant que j'y suis, je partage également la page listant tous les profils EnOcean (profils EEP pour EnOcean Equipment Profiles) ou le standard détaillé qu'on peut télécharger en dernière version avec ce lien : https://www.enocean-alliance.org/eep/ trouvé sur cette page.
Répondre
#2
Bonjour,

Bonne idée de traiter les passerelles KNX/EN Ocean.

Je viens d'installer la Weinzierl KNX ENO 636 Secure il y a quelques jours pour me permettre de mettre en place des detecteurs d'ouverture de fenetre et porte.

Dessus, à titre d'essai j'avais aussi commandé des contacteurs de fenetre ABB et je dispose aussi d'un contacteur de fenetre Nodon En Ocean (qui lui peut aussi recevoir en plus une pile CR1216 lui assurant une automonie de 3 ans dixit le constructeur).

Au niveau installation, aucun probleme. un Cable KNX qui sort du mur dans une boite d'encastrement et le W636 vient par dessus et se visse sur la boite d'encastrement.
Le parametrage est aussi simple :
- Definition dans l'applicatif KNX du profil EN Ocean de l'équipement a mettre sur chaque canal (dans mon cas des D5-00-01).

Pour info, sur ce profil (contacteur porte et fenetre), le W636 supporte jusqu'à 4 contacteurs par canal. Il renverra une information ouvert (1 sur 1 bit) si 1, 2,3 ou 4 contacteurs sont ouverts, sinon fermé (0 sur 1 bit).

- Ouverture du capot du module W636 qui cache un petit ecran et 3 boutons (1 pour la programmation KNX et 2 pour la programmation En Ocean).
- On choisi le canal a programmer et on appui sur le bouton prog En Ocean du W636.
- On appui sur le bouton du contacteur a programmer et on voit l'association apparaitre sur l'écran du W636. La liaison est faite.

Reste plus qu'à mettre en place les contacteurs et programmer l'adresse de groupe pour faire la liaison avec une visu, un voyant ou autre.
D'ailleurs je conseille de commencer par la programmation avant de le poser car cela permet de voir que cela marche (par rapport à la distance entre le contacteur et la passerelle, la position de l'aimant par rapport au contacteur, etc....)

Pour les contacteurs :
- Le ABB se visse ou se colle au choix pour l'aimant et la partie contacteur.
- Le Nodon se visse ou se colle pour la partie contacteur et se colle pour la partie aimant.
Dans les deux cas, il conseille 5 mm d'écart maxi mais cela marche avec un ecart un peu plus grand (jusqu'à 10 mm cela fonctionne mais à tester sur place avant de fixer.

Bref tres content de la passerelle qui pour moi me servira surtout pour les contacts de fenêtre, et éventuellement poignée de porte.

Pour la portée, je ne me prononcerai pas car trop dépendant de beaucoup d'élement. Mais dans un environnement difficile (passage de mur de 60 cm, etc...), j'arrive a couvrir sur une surface de 15 m autours de la passerelle.

Voila un petit retour.
Répondre
#3
(03/08/2019, 17:28:38)Octhib a écrit : Bonjour,
[...]
Voila un petit retour.

Merci bien !

En farfouillant, je suis tombé sur cette discussion qui évoque des problèmes de compatibilité de profils EEP sur un ENO 636 ou encore celle là sur des essais de configuration d'une passerelle 636 avec un bouton nodOn.
Autant regrouper les informations.
Répondre
#4
Pour ma part, mon expérience actuelle repose sur une passerelle ABB EG/A 32.2.1 et :
  • une chiée de capteurs d'ouverture à relais REED sans pile (modèles ABB Réf. MKE/A 1.868, 18 en tout). Ça marche pas mal, à la réserve près que quand il n'y a pas assez de lumière sur les capteurs, et ben la batterie se vide… C'est logique, mais… agaçant...
  • des boutons poussoirs Jung sans pile au standard 55×55 achetés pour faire des essais : pareil, ça marche : j'éclaire, je varie, j'actionne des volets roulants… Pratique pour mettre un inter là où vraiment tirer un câble n'est vraiment pas possible (même un petit câble vert KNX).
  • un module NodOn d'éclairage on/off à 2 canaux avec commande locale (Réf. SIN-2-2-01). RAS. Mon but c'était de bricoler ma hotte Novy pour que son éclairage soit lié à un circuit d'éclairage de la cuisine et non plus commandé par l'ouverture de la hotte. Ça reste à réaliser (il faut déposer et ouvrir la hotte... pas bon pour le WAF, ça) mais je suis serein.
  • une prise commandée nodOn (premier modèle, Réf. ASP-2-1-00, avec une grosse excroissance) : là ça marche, j'arrive à l'allumer et l'éteindre en KNX.
  • Dernièrement, j'ai acheté la nouvelle prise commandée NodOn micro smart plug (réf. MSP-2-1-01), beaucoup plus discrète et avec des fonctions de mesure intégrées. Autant je suis arrivé à commander la prise facilement, autant pour ce qui est de récupérer les informations de metering, je bute sur un os. Ces fonctions ont l'air de reposer sur le profil EEP D2-01-0E que la passerelle ABB / Intesis n'a pas l'air de connaître. C'est bien dommage.
  • J'ai commandé l'autre jour sur Amazon un soft button NodOn, avec pile (Réf. TSB 2-2-01 à un fort bon prix d'ailleurs : 13 €), avec dans l'idée de rendre pilotables toutes mes "vieilles" lampes dotée un interrupteur sur le câble d'alimentation, par le recours à un duo bouton EnOcean + prise commandée EnOcean. Sauf que je n'ai rien réussi à tirer de ce bouton (ma passerelle ABB ne l'a jamais détecté), et il est retourné direct à l'expéditeur. Le profil EEP est D2-03-0A et celui-ci est inconnu dans les spécifications de la passerelle ABB/Intesis...
  • Je me prépare à commander 4 poignées Hoppe modèle Toulon pour des fenêtres qu'il me reste et qui sont compatibles, elles, avec des poignées Hoppe (les autres avaient des poignées Technal très spécifiques). Au passage, je vais les commander sous la marque Eltako (ref. FHFT-al) car c'est moins cher que sous la marque Hoppe (Réf. 0737/FR-409). Là, je suis serein, les profils sont connus de ma passerelle.
  • et je devrais bientôt installer 2 actionneurs de tête thermostatique EnOcean pour deux radiateurs que je n'ai pas pu faire autrement que monter en parallèle sur un même départ de nourrice (où j'ai tous mes actionneurs EMO directement reliés KNX) alors qu'ils sont dans deux pièces différentes, et doivent donc être commandés séparément. Idem pour les profils, je suis serein, ils sont connus.
Sinon, ma passerelle ABB arrivant bientôt à saturation de ses 32 canaux et ayant encore des besoins, je viens de commander une Weinzierl 636 pour compléter.
Manifestement, celle-ci va pouvoir gérer le metering de la micro smart plug de nodOn puisque le profil D2-01-… est bien cité dans la liste de profils supportés…

Par contre, le super softbutton à 13 € n'y est pas ; mais on peut espérer que ça évolue (et avec mes 2 modèles de passerelles, j'ai plus de chances !).
Répondre
#5
Bonjour,
J'ai depuis 4 ans une passerelle KNX ENO 632, j'en suis content excepté qu'elle ne gère pas tous les profils. Les versions plus récentes ont l'air de gérer les profils récents EnOcean.
J'utilise des capteurs d'ouverture (principalement) et des quelques bouton (comme des télécommandes pour les "invités"), le tout de chez Nodon.

J'ai ajouté des piles dans les capteurs d'ouverture pour être sur du fonctionnement même si la pièce ne reçoit pas de lumière pendant plusieurs jours.

Je suis content de tout ça.

En tout cas bravo pour ces descriptions très complète!
Répondre
#6
Hello,
Pour les rares cas où j'ai besoin de sans fil
Je passe par la passerelle ABB, et les excellent produits Aladin, Flextron
https://www.flextron.ch/home-fr.html
De joli poussoir sans pile, qu'on peut même coller au mur, sans boîtier derrière, ça fait l'illusion parfaite.
Et d'autre mini actionneur de store ou lumière

Le tout fonctionne très bien avec la passerelle knx d'ABB.

Le seul truc que j'ai jamais pu faire en 100% enocean, c'est faire descendre des stores automatiquement par une sonde crépusculaire...
Pas trouver de sonde crépusculaire qui donne un ordre correcte et qui soit reçu par un actionneur flextron..
Répondre
#7
Je viens de recevoir ma passerelle Weinzierl et j'ai un peu joué avec. En termes d'ergonomie et de fonctionnalités, la comparaison avec celle d'Intesis / ABB est sans appel :
  • D'un côté (Intesis) : la programmation dans ETS se fait par via un plugin assez déroutant quant à son fonctionnement, pas hyper bien traduit en français (ex : « upload » et « download » ont tous les deux été traduits en « télécharger », ce qui fait qu'on a deux boutons « Télécharger PuceIDs » identiques l'un à côté de l'autre !), avec une (loooongue) sauvegarde/ synchro avec ETS à chaque fois qu'on le ferme.
    Les fonctions (profils EEP) sont à choisir dans une arborescence que je trouve un peu confuse et qu'accessoirement je n'arrive pas à lire car chaque ligne est partiellement masquée par la suivante (bug d'affichage).
    En outre (en tout cas dans la version 2.6 de l'applicatif que j'utilise, cf. dessous), il y a un bug qui fait que, à chaque lancement du plugin, je perds l'adresse de groupe d'envoi associée à un objet. Vous savez que, dans ETS, on peut associer plusieurs GA à un objet qui envoie des télégrammes (Flag T, transmission, activé) mais, que dans ce cas, les télégrammes sont envoyés uniquement à la première GA de la liste (celle qu'on a choisi en cliquant dessus et en faisant « Définir l'envoi »). Et ben, le plugin Intesis mélange mes adresse à chaque fois que je le ferme et je dois les remettre dans l'ordre pour que ça marche (et ne pas me retrouver, par exemple, à envoyer des télégrammes à des adresses utilisées pour retours d'état).
    Chaque fois qu'on modifie l'usage d'un canal (un des 32 canaux EnOcean), ça ajoute ou retire des objets en décalant toutes les suivants et en supprimant les associations à des GA, ce qui peut être très agaçant quand c'était un des premiers canaux. Angry Et puisqu'on parle de canaux (EnOcean), l'introduction de canaux (ETS, cette fois-ci) pour un peu structurer tout ça dans ETS, supporte aussi assez mal ces modifications.
    Enfin, j'aurais bien voulu passer à la version 2.7 mais je n'ai pas trouvé comment le faire toute en conservant la programmation de tous mes ChipID pour ne pas avoir à ré-appairer tous mes dispositifs EnOcean un par un (j'ai des capteurs de fenêtres dans toute la maison que risque d'avoir à tous démonter tous pour pouvoir appuyer sur le bouton de programmation ça et j'ai pas trop envie).

  • De l'autre (Weinzierl) : Je suis encore en phase de découverte… mais j'ai déjà noté que le paramétrage se fait directement dans ETS, en anglais, certes, mais au moins c'est clair et bien organisé. Les canaux ETS sont parfaitement gérés en natif et (logiquement) associés aux 32 canaux EnOcean.
    La passerelle peut faire répéteur de niveau 1, ce qui est bien pratique dans le cas d'une grande maison...
    Le logiciel KNX ENO Tool permet de parler directement avec la passerelle et notamment de monitorer l'activité EnOcean.
    L'écran LCD intégré à la passerelle donner des informations pertinentes et pratiques (sur l'Intensis ABB, c'ets très limité).
Moralité : Compte tenu de mon usage d'explorateur / bricoleur à la maison, je regrette carrément d'avoir voulu économiser en choisissant comme première passerelle celle d'ABB. Maintenant, à l'instant présent, on trouve l'ABB à 215 € et la Weinzierl à 295 € ce qui n'est pas négligeable, et il faut reconnaitre, que malgré ses faiblesses en termes de fonctionnalités et d'ergonomie, la version ABB fonctionne et peut donc rendre de bon services. Je pense qu'elle conserve donc un intérêt certain pour quiconque (notamment un intégrateur) cherche simplement à implémenter des fonctions opérationnelles dans une installation, à moindre coût.



PS Big Grin : j'ai découvert qu'il existe un détecteur d'assise (Drücksensor) au standard EnOcean ! Au départ assez artisanal, développé par une micro-société (Funkstuhltechnik), commercialisé par une autre un peu plus conséquente (IQfy) qui s'est saisie du thème de la détection de personnes assises ou couchées sur un lit pour économiser l'énergie, en visant manifestement le milieu médical.
Le capteur de base porte la référence 450FU-BLS/KKF, fait 9,5 cm de diamètre et se positionne sous un coussin d'assise de chaise. La doc (en allemand uniquement) est ici. Trouvé à 88 € (quand même).
C'est pas débile, comme concept… Bon OK, avoir sa lampe qui s'éclaire automatiquement lors qu'on s'assied à son bureau (si la luminosité le nécessite, évidemment, et en éclairage constant), c'est peut-être un peu gadget. Il me semble par contre que ça peut palier la capacité limitée d'un détecteur de présence à détecter quelqu'un qui ne bouge vraiment pas beaucoup (par exemple une personne qui dort).
Je vais m'en commander un pour m'amuser…
Répondre
#8
Ce sujet m’interreste notamment pour mes ouvrants pour lesquels, compte tenu de la configuration, je pense de plus en plus à m’orienter vers du sans fil.
Pour les portes fenêtres, accessibles plus facilement, je pense utiliser l’alarme (type sepio en sans fil), mais pour toutes les autres fenêtres, éparpillées sur les 3 niveaux, les poignées semblent être une solution intéressante.
Au sous-sol, j’ai une porte et une porte fenêtre ainsi que 4 fenêtres oscillo-battantes, une en 2 ouvrants et 2 châssis battants. C’est plus pour du confort que pour la sécurité car les fenêtres ont toutes des grilles métallique.
Au R+1, j’ai la porte d’entrée et 4 portes fenêtres ainsi que 8 fenêtres (dont 2 petites, un ouvrant).
Au R+2, il y a 2 fenêtres et 3 châssis battants triangulaires.
Par ailleurs, tout ce petit monde est en alu et a été installé par les anciens propriétaires il y a 5 ans et ont été mises sur les encadrements bois existants. Et compte tenu que je fait l’isolation par l’intérieur, c’est un peu emmerdant pour passer des fils (embrasure avec rail pour placo).

Du coup en lisant ce sujet, je me dis que finalement, pour ces ouvrants, même si je pensais pas comme cela au départ, le sans fil pourrait être une solution avec le enocean.
Les poignées ça a l’air top pour gérer les oscillo battants, par contre pour toutes les fenêtres, ça fait un budget.
Vous les achetez où ?
Cela dit on peut aussi mixer avec des capteurs.

En tout cas, merci pour ces comptes rendus  Wink
Répondre
#9
Les détecteurs filaires te coûterons énormément moins cher que les poignées hoppe.

Exemple :
module MDT BE-16000.01 binaires 16 entrées (donc pour 16 fenetres) = 220 euros max, plus les detecteurs reed (trois fois rien en €)

Poignée hoppe : HOPPE 10804205 = 86€ (si tu fais X16 = 1376€)
OBLIGATOIRE la passerelle KNX Enocean : WEINZIERL 636 à 295€

La solution filaire est donc très économique comparée aux poignées Enocean...

Perso j'ai fais tout le RDC en filaire (16 ouvrants gérés sur le MDT et des inters Zennios), 2 fentres sur le pignon (Enocean) qui est en pierre apparente donc pas possible de cacher les fils, et l'étage en Enocean (6 fenetres) par facilité.

Le problème avec le filaire, c'est l'intégration des capteurs de manière à ce qu'ils soient invisibles, et le temps d'installation.

Les prix donnés sont ceux de Voltus
Répondre
#10
Le problème du filaire dans mon cas c’est justement l’integration des fils. Je risque de sacrément m’embêter. Sur ta solution enocean pour l’étage, tu es parti sur des capteurs sans fils ? Quid du coût dans ce cas ?
Pour les poignées, y a peut-être moyen d’avoir moins cher et peut-être pas en mettre de partout. Faire un mix en somme.
Répondre
#11
Etage avec poignées hoppe Enocean...
Répondre
#12
Bonsoir,

Perso, dans le même cas que Maitre Poulpi, le passage des fils (encadrement pierre autours des portes et fenetres) est impossible.
Donc solution En Ocean avec capteur ABB (45 € HT chez Voltus, je vous passe le prix de 98 € HT chez un grossiste francais) ou poignée Hoppe (55 € HT chez Voltus) et passerelle 636 Weinzierl (245 € HT, deux en réalité car pas assez avec 32 canaux).
Si je sais que la piece est très sombre, j'ai mis en place plutot des capteurs de fenetre Nodon (qui offre la possibilité de pile en plus du capteur solaire). Prix autours de 55 € TTC.

Donc plus coûteux que le filaire mais quand cela ne passe pas, c'est je pense la solution la plus fiable.

Thierry
Répondre
#13
Suite de mon expérience avec ma passerelle Weinzierl :
J'en profite pour relater ma compréhension de tout ça, à des fins pédagogiques ; quelqu'un pourrait y trouver un intérêt un jour…

Comme vous l'avez peut-être lu ci-dessus, j'ai fondé pas mal d'espoirs dans le fait que la passerelle Weinzierl KNX ENO 636 Secure supporte plus de profils EEP et notamment les profils « VLD » (variable length data) D2-01-… (le dernier octet pouvant prendre une valeur comprise entre 00 à 16 selon le type d'équipement) qui caractérisent des appareils pouvant recevoir ou émettre des informations (communication bidirectionnelle).

Pour ce qui me concerne, je possède 2 Smartplugs NodOn (profils D2-01-0A et D2-01-0E) et un actionneur à 2 entrées et 2 sorties Ubiwizz (profil D2-01-12).
Quand on regarde les possibilités offertes par ces profils EEP, on se dit qu'on rentre dans le vrai monde la domotique. Au contraire des simples contacts de fenêtre à relais REED par exemple (profil D5-00-01) [1], ces équipements peuvent recevoir des ordres et transmettre des informations en retour, ou être configurés à distance.

Sauf que je n'ai pas vraiment réussi à en appairer un seul avec ma passerelle Weinzierl de façon satisfaisante.

Déjà, la doc Weinzierl distingue les « sensors » (capteurs) et les « actuators » (actionneurs) :
  • Pour les capteurs, la passerelle est un récepteur, qui doit apprendre quels capteurs-émetteurs elle doit écouter via une procédure d'apprentissage assez classique. Les ID [2] de ces émetteurs sont enregistrés dans les paramètres de la passerelle ; on peut d'ailleurs les consulter et vérifier qu'ils correspondent bien aux numéros imprimés sur les étiquettes des capteurs émetteurs.

  • Pour les actionneurs, la passerelle ne fait qu'émuler un autre équipement EnOcean, comme par exemple un bouton ou un contact REED. Elle transmet donc son ID [3] à elle et c'est le récepteur qui l'apprend.
Quand on aborde les communications bidirectionnelles, ça se complique, car il n'y a plus vraiment un émetteur d'un côté et un récepteur de l'autre, le récepteur apprenant l'ID de l'émetteur : l'appairage doit être réciproque, chacun des deux devant savoir qui il écoute. Pour autant, ça ne devient pas symétrique : il y a un côté qui est qualifié de « controller » (on dira contrôleur), l'idée générale étant que ce contrôleur est une passerelle, une serveur domotique… Chez NodOn, ils parlent de « box domotiques compatibles » (Jeedom, Zipabox…). Quant à l'actionneur, de l'autre côté, il reste un actionneur.

Dans la configuration de la passerelle Weinzierl, les équipements de ce type ont bien été placés dans la catégorie des actuators. Sauf qu'on nous dit que la passerelle émule un équipement à profil D2-01-… [4]. Çà, ça perturbe un peu car on n'est plus vraiment dans une situation où la passerelle émule un équipement physique. Au contraire, elle assure sa fonction nominale de passerelle et communique avec un actionneur en utilisant ce protocole bidirectionnel D2-01-… Mais admettons.

Reste l'apprentissage... Et là, dans mon cas, c'est un quasi-échec total. Je n'ai pas réussi à appairer ma passerelle avec mes actionneurs.

Les appendices de la spécification sur les EEP déjà citée, notamment les appendices 3.4 et 3.5 illustrent bien que l'apprentissage des communications VLD est plus compliqué (procédure Smart Ack). Mais je n'ai pas réussi à l'implémenter entre ma passerelle Weinzierl et mes actionneurs NodOn. L'un doit être mis en mode apprentissage... Lequel ? Comment ? C'est assez confus. Sur la passerelle, on nous dit d'appuyer longuement sur le bouton T2 : il y a bien un « RF » qui s'affiche brièvement à l'écran, mais est-elle en mode apprentissage ? Comment le savoir ? Jusqu'à quand ?  Huh La doc de la passerelle dit aussi : « Attention: Some actuators on the market trigger learning from their side - this is not supported by the gateway. ». Est-ce la cause de mes difficultés ?

J'ai tenté de contacter Weinzierl mais mas de réponse pour l'instant (en même temps, c'est pas la période la plus propice…).

En résumé, je n'arrive pas (encore !) à collecter en KNX des retours d'infos de mes équipements EnOcean. Si quelqu'un l'a fait, son expérience m'intéresse au plus au point !

Merci d'avance.



[1] Il s'agit d'un profil « 1BS » (1 Byte Communication). Ces équipements ne savent que dire [l'aimant est présent = contact fermé = la fenêtre est fermée = télégramme 0x09 = 00001001] ou [l'aimant est absent = contact ouvert = la fenêtre est ouverte = télégramme 0x08 = 00001000].
(En fait ils savent aussi dire « mon bouton programmation est enfoncé » ou « […] ne l'est pas », via le 4e bit, d'où le fait qu'il soit à 1 dans le deux cas ci-dessous. Si le bouton avait été appuyé, ce bit serait à 0.)

[2] ID = Sender-ID = code d'identification d'un émetteur. Codé sur 32 bits / 4 octets, c'est un identifiant unique, chaque équipement a le sien et il est imprimé sur l'étiquette.

[3] Plutôt un de ces ID, car une passerelle en a plusieurs, un par canal.

[4] C'est là qu'on comprend que les profils EEP ne caractérisent pas les équipements eux-même mais la façon dont il communiquent, ou plus précisément la façon dont ils émettent des télégrammes. Dans le cas d'un capteur pur, il n'émet que d'une façon donc on peut dire qu'il a un profil EEP. Mais pour un actionneur, ça se complique, car 1° il peut généralement recevoir des communications ayant des profils différents (on le voit bien dans les documentations), 2° quand il se met à émettre, là, il a son profil d'émission et, dans le cas que je développe ici, c'est un profil EEP de type VLD D2-01-… (mais celui-ci est bidirectionnel, donc il sert aussi à la réception ! au secours ! Sad )
Répondre
#14
Autre information sur la découverte du EnOcean :
Là, je deviens un peu hors sujet par rapport au KNX, mais l'information me semble quand même utile.

Moyennant l'acquisition, pour une cinquantaine d'euros, d'une clef USB EnOcean (désignée USB 300 par l'Alliance EnOcean, mais ça se vend sous d'autres noms. Moi, j'en ai pris une avec antenne externe, ce qui augmente la portée), on peut installer sur son PC Windows, le logiciel DolphinView Advanced, qui se télécharge gratuitement sur le site de l'EnOcean Alliance sur cette page (tout en bas).
Vous verrez parfois évoquée une version DolphinView Basic, car avant il y avait une version de base et une avancée. Mais ce n'est pas la peine de la chercher car elle a été supprimée au profit de l'unique version Advanced, qui est gratuite de toutes façons et permet de faire plus de chose.
Simplement, ses fonctionnalités étendues sont peut-être un inconvénient pour un débutant car, au premier abord, on n'y comprend rien du tout tellement c'est dense (peut-être que la version Basic était plus abordable). Puis après on découvre petit à petit et on finit par à peu près tout comprendre (ça m'a fait penser au logiciel Experte de configuration de mon Gira HomeServer, voire même, dans une certaine mesure, à ETS !)

En tout cas, ce qui est sûr, c'est que ce DoplhinView est un « must have » pour qui veut comprendre en profondeur le EnOcean.

Premier conseil / retour d'expérience : Ne vous laissez surtout pas comme moi intimider par le gros message d'alerte en rouge qui s'affiche à la connexion avec votre clef (via un port série) : « Gatewayctrl Software Limits DV! […] » vous recommandant de mettre à jour le firmware pour utiliser DoplhinSniffer etc. Je me suis renseigné. C'est juste une conséquence du fait d'utiliser la version Advanced de DolphinView qui est prévue pour des usages avancés, et notamment l'utilisation d'une passerelle programmable. Mais, pour qu'une passerelle soit programmable, il faudrait qu'elle utilise un chipset programmable, comme le TCM 300 ou le TCM 320. Or les passerelles USB sont, elle, basées sur le chipset TCM 310, qui n'est pas programmable. Fin de l'histoire. Et, honnêtement, pour faire des expériences à la maison, on se fiche pas mal que la clef USB ne soit programmable puisqu'on n'en attend rien de plus d'elle que de servir de passerelle.
En résumé : ignorez ce message et continuez votre exploration.
Répondre
#15
(20/08/2019, 07:09:17)Dibou a écrit : Suite de mon expérience avec ma passerelle Weinzierl :
J'en profite pour relater ma compréhension de tout ça, à des fins pédagogiques ; quelqu'un pourrait y trouver un intérêt un jour…


Reste l'apprentissage... Et là, dans mon cas, c'est un quasi-échec total. Je n'ai pas réussi à appairer ma passerelle avec mes actionneurs.

Les appendices de la spécification sur les EEP déjà citée, notamment les appendices 3.4 et 3.5 illustrent bien que l'apprentissage des communications VLD est plus compliqué (procédure Smart Ack). Mais je n'ai pas réussi à l'implémenter entre ma passerelle Weinzierl et mes actionneurs NodOn. L'un doit être mis en mode apprentissage... Lequel ? Comment ? C'est assez confus. Sur la passerelle, on nous dit d'appuyer longuement sur le bouton T2 : il y a bien un « RF » qui s'affiche brièvement à l'écran, mais est-elle en mode apprentissage ? Comment le savoir ? Jusqu'à quand ?  Huh La doc de la passerelle dit aussi : « Attention: Some actuators on the market trigger learning from their side - this is not supported by the gateway. ». Est-ce la cause de mes difficultés ?

J'ai tenté de contacter Weinzierl mais mas de réponse pour l'instant (en même temps, c'est pas la période la plus propice…).

En résumé, je n'arrive pas (encore !) à collecter en KNX des retours d'infos de mes équipements EnOcean. Si quelqu'un l'a fait, son expérience m'intéresse au plus au point !

Bonjour,

J'ai également la meme passerelle que toi.

Pour l'appareillage, normalement tu procedes comme ceci :

Dans ETS :
- tu choisi dans l'applicatif ETS de la passerelle le type de protocole de communication que le canal sur lequel tu veux que celui ci communique (par exemple canal 8 sur les 32 disponibles). Il est créer à ce moment la les objets correspondants à ton protocole choisi (exemple pour un capteur humidité/temperature : un objet temperature et un objet humidité)
- Tu telecharges l'applicatif sur le materiel dans ETS


Sur la passerelle elle même :
- du accede à l'écran situé à l'interieur de l'appareil
- Sur celui ci 3 boutons (T1 : Sortie/Annulé; T2 Activation/ajout, T3 : Bouton programmation KNX)
- Appuyer court sur le bouton T2 jusqu'à ce que tu voie afficher le canal 8. Il apparait sur l'écran la notion du protocole de l'element Ocean programmé dans ETS (D2-03-00) et le nombre de capteur que tu peux relier à ce canal ( 0/4 veut dire que tu 0 appareil EN Ocean attaché a la passerelle sur 4 possible par exemple)
- Appuyer Long sur le bouton T2 pour passer en mode ajout de participant KNX. Tu verras apparaitre à ce moment sur l'ecran la metion Wait for ENO. La passerelle est prete à recevoir un objet.

Sur l'objet lui même, tu le passe en programmation en appuyant sur le bouton (de 1 à 3 fois suivant l'appareil, voir la notice de l'appareil En Ocean)
Le mieux etant de le faire à coté de la passerelle pour suivre le bon appareillage.

Sur l'écran de la passerelle, une fois l'objet En ocean rattaché, tu dois voir apparaitre canal 8 (dans mon exemple), 1/x (1/4 par exemple pour un capteur de fenetre).

Lorsque tu fais une action avec ton appareil, tu vois en bas de l'écran du 636 l'affichage changé et le télégramme En Ocean passé.

Reste plus qu'a mettre en place et a parametré ETS. Cela marche.

Point important :
- Sauf exception, décoché la remise à zero des liaison lors du téléchargement. Sinon à chaque téléchargement tu dois tout recommencé.
- Pour les canals, voir suivant l'objet En Ocean si tu actives le protocole de securité ou non.
- Des fois pour jumelé la passerelle et l'objet, j'ai du mis prendre plusieurs fois (appuie sur bouton de jumelage de l'appareil en Ocean) mais en général 2 à 3 fois on été le maximum.

Tel est la procédure que j'ai suivi pour appareiller mes appareils En Ocean sur cette passerelle

EN esperant que cela t'aide.

Thierry
Répondre
#16
(21/08/2019, 08:47:38)Octhib a écrit : Pour l'appareillage, normalement tu procèdes comme ceci :

[...]

En espérant que cela t'aide.

Thierry

Bonjour Thierry et merci beaucoup pour tes explications détaillées !

Mais, tu décris là le procédé générique d'appairage, sujet sur lequel j'ai bien compris comment ça marche... et d'ailleurs ça fonctionne bien chez moi (notamment avec des capteurs de fenêtre ou des boutons).

Là, où j'ai un problème, c'est uniquement avec les actionneurs à profil VLD bidirectionnel (disons mes smartplugs pour faire simple).

Je fais tout ce que tu as décrit sauf que :
  • déjà, ça affiche forcément « 0/1 » (puisque, on ne peut affecter qu'un participant au canal, contrairement au contacts de fenêtres ou on peut en mettre 4)
  • au moment où j'appuie longuement sur T2, ça n'affiche pas « Wait for ENO », mais simplement un « RF » ponctuel, qui ne reste pas affiché et qui fait qu'on ne sait pas trop si la passerelle est en mode apprentissage, dans l'attente du message d'apprentissage d'un actionneur. Et c'est là que je suis perplexe. Le « 0/1 » reste désespérément un « 0/1 », bien que je mette la Smartplug en mode programmation (après l'avoir même complètement réinitialisée pour être sûr qu'il n'y a pas un truc qui viendrait perturber).
J'ai aussi fait l'expérience en utilisant l'outil ENO Tool qui permet de prendre le contrôle de la passerelle à distance. Ce n'est pas présenté tout-à-fait pareil, mais le résultat est le même : échec.
Répondre
#17
(21/08/2019, 10:10:30)Dibou a écrit :
(21/08/2019, 08:47:38)Octhib a écrit : Pour l'appareillage, normalement tu procèdes comme ceci :

[...]

En espérant que cela t'aide.

Thierry

Bonjour Thierry et merci beaucoup pour tes explications détaillées !

Mais, tu décris là le procédé générique d'appairage, sujet sur lequel j'ai bien compris comment ça marche... et d'ailleurs ça fonctionne bien chez moi (notamment avec des capteurs de fenêtre ou des boutons).

Là, où j'ai un problème, c'est uniquement avec les actionneurs à profil VLD bidirectionnel (disons mes smartplugs pour faire simple).

Je fais tout ce que tu as décrit sauf que :
  • déjà, ça affiche forcément « 0/1 » (puisque, on ne peut affecter qu'un participant au canal, contrairement au contacts de fenêtres ou on peut en mettre 4)
  • au moment où j'appuie longuement sur T2, ça n'affiche pas « Wait for ENO », mais simplement un « RF » ponctuel, qui ne reste pas affiché et qui fait qu'on ne sait pas trop si la passerelle est en mode apprentissage, dans l'attente du message d'apprentissage d'un actionneur. Et c'est là que je suis perplexe. Le « 0/1 » reste désespérément un « 0/1 », bien que je mette la Smartplug en mode programmation (après l'avoir même complètement réinitialisée pour être sûr qu'il n'y a pas un truc qui viendrait perturber).
J'ai aussi fait l'expérience en utilisant l'outil ENO Tool qui permet de prendre le contrôle de la passerelle à distance. Ce n'est pas présenté tout-à-fait pareil, mais le résultat est le même : échec.

Désolé, je n'avais pas compris le probleme comme cela.
N'ayant pas le materiel EN Ocean dont tu parles, je ne peux hélas t'aider plus

Thierry
Répondre


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)