Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
MDT JAL-0810.02
#1
Salut à tous,

Sur le module MDT JAL-0810.02, je comprends pas vraiment ce qu'il faut brancher sur les connecteurs 3 et 4, cf: Shutter https://www.mdt.de/download/MDT_TM_Shutt...tor_02.pdf
Dans la doc, ils disent de brancher la phase, mais le 230V est déjà branché au module (phase + neutre) en bas à droite ? Pourquoi le recâbler là ?
Pour chaque volet roulant, j'ai 3 fils en plus de la terre, je pensais ponter les neutres sur des WAGO (parce qu'ils sont sur le même disjoncteur divisionnaire) et brancher les deux fils montée / descente sur les connecteurs 1 et 2.

De toute façon, je compte bien respecter le schéma, mais je comprends pas.
Autre chose qui me chagrine, le module KNX est protégé par un 16A sur la doc, alors que la ligne de volet est protégé par un 10A, ce que j'ai pas du tout sur mon tableau. Il faut deux circuits indépendants du coup ?
J'suis tout embrouillé là.  Huh

Bonne soirée,
Répondre
#2
Ce module a besoin d’être alimenté en 230v qui est donc protégé par un disjoncteur 16a.
Ensuite Pour les volets tu pontes les neutres et ensuite pour chaque volet tu as 2 conducteurs de phase qui proviennent du volet (1 montée et 1 descente). Ces 2 phases sont alimentés Par un conducteur de phase depuis un autre disjoncteur qui lui sera spécifique au volet.

Il te faut donc bien 2 lignes électriques voir 3/4 selon ton nombre de volets.
Répondre
#3
C'est super clair. Merci beaucoup.
Zut il va me manquer des disjoncteurs...
J'ai 10 VR et un Store Ban. Combien de disjoncteurs divisionnaires il me faut ?
Répondre
#4
Si on veut être juste ce ne se fait pas ca. Il faut connaitre la puissance des moteurs pour déterminer le calibre du/des disjoncteurs

La norme impose au minimum un circuit dédié avec un disjoncteur d'un calibre maxi de 16A

Ensuite a toi de voir, si tu veux de la sécurité/du confort tu peux créer 2 circuits pour séparer l'etage du RDC.

Mais bon a vue de nez (sauf si tu as des rideaux anti-effraction qui pèse 1Tonnes) tu peux facilement mettre tout tes VR sur le même disjoncteur.

Pour la séparation des VR et l'alim du JAL, déjà j'évite ce genre de produit necessitant une alim auxiliaire, mais bon je pense que MDT préconise de le séparer pour qu'en cas de défaut sur un moteur, le module puissent encore commander les autres a condition qu'ils soit sur un autre départ. Maintenant si tu n'as qu'un seul circuit cela ne sert a rien de séparer car si un moteur fait tomber ta protection, les autres ne fonctionneront pas....
KNX Partner Base / Avancé
Répondre
#5
(11/09/2020, 08:57:01)filou59 a écrit : La norme impose au minimum un circuit dédié avec un disjoncteur d'un calibre maxi de 16A

Ensuite a toi de voir, si tu veux de la sécurité/du confort tu peux créer 2 circuits pour séparer l'etage du RDC.
Le fait de répartir les circuits des VR en aval de plusieurs disjoncteur ajoute effectivement du confort (dans le cas où l'on aurait un moteur en court-circuit on ne coupe pas tout) mais cela ne change rien à la sécurité car un disjoncteur divisionnaire (courbe C) protège le circuit et  non le(s) moteur(s).

Dans mon installation, pour 20 VR/BSO/, j'ai 5 disjoncteurs.
Répondre
#6
Ok Filou & Ives.
Pour le moment j'ai câblé avec deux disjoncteurs, mais comme dit Filou dans mon cas ça sert à rien. Parce que j'en ai un pour le module MDT et un pour les circuits... Mais l'un ne fonctionnera pas sans l'autre.
Je rajouterais un disjoncteur ou deux par la suite, pour l'instant je gère l'urgence, on rentre dans la maison dans 3 semaines ! Smile
Mes VR fonctionnent tous bien, c'est déjà pas mal. Wink
Répondre
#7
(11/09/2020, 14:33:20)Ives a écrit : Le fait de répartir les circuits des VR en aval de plusieurs disjoncteur ajoute effectivement du confort (dans le cas où l'on aurait un moteur en court-circuit on ne coupe pas tout) mais cela ne change rien à la sécurité car un disjoncteur divisionnaire (courbe C) protège le circuit et  non le(s) moteur(s).
Pourquoi tout le monde dit que le disjoncteur divisionnaire protège le circuit (c'est à dire juste le fil électrique ? ).

cf https://electrotoile.eu/disjoncteur_domestique.php :

Citation :Le disjoncteur protège donc le matériel et les canalisations contre les surintensités de type surcharge et court-circuit.
L’intensité dans le circuit est contrôlée en permanence par 2 systèmes permettant de détecter :
  • Les surcharges par un dispositif thermique (Bilâme).
  • Les courts – circuits par un dispositif magnétique (Bobine électromagnétique).
Si ça protège des surcharges, ça protège l'équipement aussi non ? Bon, le court-circuit en effet ça concerne surtout le fil.
Répondre
#8
Dans tous les cas le disjoncteur va protéger les fils contre les surcharges et courts-circuits. En KNX pour que les contacts des sorties TOR soient protégés contre les surcharges, il faut vérifier que le courant maximal supporté par un contact soit compatible avec le calibre du disjoncteur placé en amont car tous les contacts ne supportent pas 16 A (dans mon installation j'ai installé des calibres 10 A sur les circuits "éclairage").

En installation domestique les disjoncteurs divisionnaires sont des courbes C. D'après la courbe C (normée) ci-dessous, on peut voir que le déclencheur magnétique (protection contre les fortes surcharges et les courts-circuits) déclenche avec certitude en 10 ms à partir de 12 x In (12 x 16 =192 A pour un disjoncteur de calibre 16 A). 

Pour les faibles surcharges (inférieure à 5 x In donc inférieures à 80 A pour un disjoncteur de calibre 16 A) c'est le déclencheur thermique qui va intervenir et la courbe montre sa plage de fonctionnement ;  par exemple, si dans circuit protégé par un disjoncteur de calibre 16 A, il circule un courant de 64 A (donc 4 x In) le temps d'ouverture sera compris en 1,5 s et 6 secondes.

Imaginons que ce circuit alimente le moteur d'un VR qui consomme 2 A , tu comprends que le moteur ne peut pas être protégé contre les surcharges par le disjoncteur divisionnaire ; d'ailleurs ce type de moteur intègre par construction une protection (thermique) contre les surcharges.

Ensuite, en industriel il existe pour des moteurs de puissance plus importante des disjoncteurs moteur dont le déclencheur thermique est réglable (et sera réglé à In moteur) ; dans ce cas le disjoncteur assurera bien la protection des fils et du moteur.

[Image: 200916125043939892.jpg]
Répondre


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)