Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Choix d’une alimentation
#1
Bonjour,

Mon projet avançant, me voilà au moment du choix d’une alimentation. Seulement sur eibabo.fr il y a  environ 150 références et je dois dire qu’à part l’ampèrage à 640mA je ne sais pas quels sont les points  importants.

Pouvez-vous m’aider à choisir mon alimentation ?

Merci.
Répondre
#2
Bonjour,

Le courant maximal débité est le point le plus important et doit être en adéquation avec le nombres de participants et la consommation de chacun d'eux. Sauf à prendre la documentation de chaque participant additionner chaque consommation , il faut compter 10 mA par participant + une marge de 20 %.
Savoir ensuite si tu as besoin de l'alimentation secondaire (généralement les bornes jaunes) nécessaire pour certains participants (dans mon installation pour certains BCU ABB Bush Prion).
Ensuite certaines ont des fonctions secondaires intéressantes comme la redondance d'alimentation et les fonctions diagnostics (MDT par exemple )
L'encombrement et le coût !
Répondre
#3
Merci Yves, j'ai donc sélectionné une alimentation MDT Smile
Répondre
#4
Citation :Ensuite certaines ont des fonctions secondaires intéressantes comme la redondance d'alimentation et les fonctions diagnostics (MDT par exemple )

Yves pour rappel, lorsque l'on veut partager un lien provenant du site EIB il faut partager le lien qui sera généré lorsque l'on clique sur le bouton adequat, sinon on arrive sur la page d'accueil.
Concernant les alim, j'ai déjà expliqué mon point de vue sur la redondance d'alim, pour moi ce n'est pas un choix judicieux pour un particulier, fonction de daig ou autre ok, mais mieux vaut avoir 2 alim totalement indépendante, et en avoir une de secours.
KNX Partner Base / Avancé
Répondre
#5
J'ai corrigé le lien.

Pour le choix de l'alimentation, je n'ai donné que quelques critères fondamentaux car, en tant que particulier, mon expérience est toute relative. Ce sont donc simplement quelques pistes de réflexion pour alimenter celle de Coroebus qui a tout le loisir de poser d'autres questions pour arrêter son choix.

Chez MDT il y a les 3 types d'alimentation :
-STV : sans fonctions diagnostic et sans redondance
-STC : avec fonctions diagnostic et sans redondance
-STR : avec fonctions diagnostic et avec redondance

@filou59 ; j'ai fait une recherche avec "redondance" et je ne trouve pas le sujet dans lequel tu abordes cette thématique ?
Répondre
#6
(27/03/2020, 10:37:56)filou59 a écrit : mieux vaut avoir 2 alim totalement indépendante, et en avoir une de secours.

Bonjour,

tu veux dire quoi par là ? une alim dans le placard ?
Répondre
#7
J'avais intuitivement sélectionné le STC-0640.01 donc sans redondance mais avec diag.

@filou59, peux tu expliquer ton point de vue sur la redondance ?
Répondre
#8
Oui
redondance = Donc en gros on a 2 alim dans une, en cas de défaillance d'une alim, la seconde prend le relais, c'est normalement transparent.

Mon raisonnement est le suivant :
En cas de problème sur une partie de l'alim, on doit normalement basculer sur la 2nd, mais du coup on se retrouve avec une alim a moitié HS, qu'il faudra remplacer si on veut récupérer notre niveau de fiabilité.
On a 2 options :
1 : On reprend la même, mais on se retrouve avec une alim "boiteuse"
2 : On en reprend une basique
Financièrement cette solution est donc plus couteuse.

Pour un particulier, faut-il absolument la continuité de service ?
On peut très bien acheter 2 alims identique, soit on met en place les 2 alim dans le tableau et on prévoit 2 disjoncteurs qui permettront d'alimenter au choix l'une ou l'autre, soit on se dit que l'intervention ne prend pas plus de 5min en cas de probème et on fait le changement le moment venu...

La solution de l'alim redondante est très bien en milieu pro lorsqu'il faut de la continuité de service ou autre (Hospital/Bureau etc...), mais en habitat individuel ca peut se discuter je pense.

Quand je pense aux pannes que l'on peut avoir sur des alims, j'en voie 2 , vieillesse et foudre.
Vieillesse : On est sur des petites alims de faible puissance, cela doit je pense tenir longtemps.
Foudre : par contre là c'est un peu le loto, mais qui nous dit qu'une alim redondante sera quand même capable de repartir après un dégat de ce type ?

Après si le prix n'est pas un problème, why not, mais même dans ce cas je prendrais 2 alim redondante dès le début pour en avoir une de secours au cas ou (dsl c'est mon coté risque industriel qui parle ^^)
KNX Partner Base / Avancé
Répondre
#9
Merci Filou59 pour cet exposé. Je comprends très bien ta logique mais du coup tu m’as convaincu de prendre une alimentation avec redondance.

Prenons l’exemple de la même alimentation avec ou sans redondance chez MDT :

STC-0640.01 - sans redondance - 201,30 €
STR-0640.01 - avec redondance - 246,62 €

Donc 45 € de plus qui permettent en cas de défaillance de l’alimentation primaire d’avoir une continuité de service le temps de recommander la même alimentation et de la remplacer.

Avoir 1 alimentation de secours dans le placard coûte tout de même 201,30 et tant que tu n’interviens pas tu es en panne avec l’impossibilité d’allumer et d’éteindre chez toi.

Avec une alimentation redondante, non seulement tu n’es pas en panne mais en plus tu as le temps de commander ta pièce et d’intervenir tranquillement à un moment choisi et tu as le temps de commander une alimentation sans urgence et donc à un prix correct.

Voilà pour mon point de vue Smile
Répondre
#10
Oui
Après il y a aussi une question qu'il faut se poser :
-Veut on/as-ton besoin absolument du diagnostic ? Pourquoi faire, est-ce que je vais l'exploiter ? ...
-Est-ce qu'il me faut absolument une alim 640mA ?

Si on reste chez MDT, une alim sans Diagnostic : ca passe fait 75/80€ de moins en 640mA par rapport a la redondante, et ca fait carrément 125€ de moins si on passe en 320mA.

Ce que je trouve dommage chez MDT, c'est qu'ils ne fond pas d'alim avec diag en 320mA.
KNX Partner Base / Avancé
Répondre
#11
(26/03/2020, 08:02:42)Coroebus a écrit : Pouvez-vous m’aider à choisir mon alimentation ?

Je viens de racheter une ABB SV/S 30.640.5.1 neuve, pour 185 € (201 € livrée).
J'en suis très content, elle a un monitoring de charge par LED qui est assez pratique au final.
Elle existe aussi en 320 mA.

Et vous savez pourquoi j'en ai racheté une ?! À cause d'une enchainement de bêtises…


Je vous le raconte pour alimenter un retour d'expérience collectif (lecture tout à fait facultative).


L’autre jour, alors que j’étais en train de (télé)travailler dans ma chambre, ma fille débarque : « Papa ! Y’a la lampe du salon qui veut plus s’allumer… ». Après rapide enquête, je réalise très vite que c’est en fait tout mon bus KNX qui n’est plus alimenté. Argh… Bon, en fait, ce n’est que l’inter différentiel du circuit qui l’alimente qui a sauté. Je le réarme et tout repart. Ouf… Sauf que je réalise que c’est le lave-vaisselle qui a généré un petit défaut au moment de lancer son cycle de séchage. Ça ne lui était jamais arrivé, mais admettons, il n’est plus tout jeune… Par contre, « Que fout mon alimentation KNX sur le même circuit différentiel que le lave-vaisselle alors que j’ai un circuit sur disjoncteur différentiel HI (haute immunité) dédié à mes équipements domotiques ? » Aucune idée. Manifestement une erreur, qui traine depuis un bon bout de temps.
Je décide de remédier à la situation, un peu plus tard ; il n’y a rien qui presse. Et, là, au cours de cette opération, voulant éviter de mettre toute la maison dans le noir (toute la famille est là, évidemment), je fais une fausse manip : deux fils qui n’auraient jamais dû se toucher se touchent, font un petit arc et ça crame mon alim KNX !!! Ma belle alim ABB monitorée ! Bonne à jeter. En pleine crise du Covid-19 ! « Mais quel c… !!! ».
Heureusement, j’ai toujours une vieille Hager TX110 inutilisée en réserve, prête à faire face à ce genre de situation, qui m’a sauvé, le temps de commander en Allemagne une nouvelle ABB, qui est arrivée dans la semaine et que je vais installer ce week-end.

Moralité (que des évidences déjà bien connues en fait) : dédiez un circuit différentiel à vos appareils domotiques importants, ayez une alimentation de secours en réserve* et faites très attention avant d’intervenir sur des équipements critiques.

* Je ne suis pas sûr qu’une alimentation redondante aurait beaucoup mieux résisté à mon « erreur humaine ». En tout cas, pour ce qui me concerne, ma religion est faite !
Répondre
#12
Tu as tout dis.

Toujours avoir une alimentation de secours (si possible du même format --> même nombre de module de large ou moins) en cas où.
Répondre
#13
Citation :je fais une fausse manip : deux fils qui n’auraient jamais dû se toucher se touchent, font un petit arc et ça crame mon alim KNX !!!

Tu as fait quoi comme flash pour qu'elle crame ? Phase sur les bornes auxiliaire ou knx ?

Bon au moins maintenant tu connais une des raison qui fait que l'on apprend au gens passant leur habilitation electrique de ne jamais travailler sous tension, la principale étant la protection des personnes.
Pour rappel il faut toujours faire attention a l'electricité, des pro se fond parfois avoir par négligence et oublient le danger, mais il faut avoir conscience a tous les niveaux (Amateur/Debutant/Confirmé)
KNX Partner Base / Avancé
Répondre
#14
(28/03/2020, 18:31:14)filou59 a écrit :
Citation :je fais une fausse manip : deux fils qui n’auraient jamais dû se toucher se touchent, font un petit arc et ça crame mon alim KNX !!!

Tu as fait quoi comme flash pour qu'elle crame ? Phase sur les bornes auxiliaire ou knx ?

C'est tout bête et pas si imprudent que ça.
En fait j'ai deux disjoncteurs différentiels HI l’un à côté de l’autre, un pour le congélateur, l’autre pour la domotique, et j’ai coupé le mauvais.
J'ai d'abord raccordé le neutre de mon alimentation KNX, RAS.
Puis quand j'ai introduit la phase sur la borne, évidemment, ça a fait un (petit) arc. Sauf que, comme je ne m'y attendais pas, j'ai ressorti le fil, ré-essayé, re-arc. J'ai d'abord pensé que c'était un condo qui se déchargeait quelque part. Du coup, j'ai insisté puis j'ai enfin réalisé que j'avais pas ouvert le bon DD. Mais c'était trop tard, les défauts dus à ces petits arcs avaient déjà commis leur forfait. J'ai ouvert le boiter de l'alim : odeur de cramé, pas du tout envie de bricoler avec cet appareil particulièrement critique => à la benne. Surpris quand même qu'elle ne résiste pas à cela. Mais bon, c'était fait...
200 € la connerie... Angry .
Répondre
#15
Citation :C'est tout bête et pas si imprudent que ça.

Bah en fait, tu n'as pas réalisé ce que l'on appelle la VAT (Vérification d'absence de tension), tu as coupé un départ qui n'était pas le bon et tu pensais être en sécurité c'est encore plus dangereux que de travailler sous tension.
Car quand tu travailles sous tension (ce qu'il ne faut pas faire) tu fais attention a ce que tu fais, alors que si tu penses être en sécurité c'est encore plus dangereux...


Citation :Puis quand j'ai introduit la phase sur la borne, évidemment, ça a fait un (petit) arc. Sauf que, comme je ne m'y attendais pas, j'ai ressorti le fil, ré-essayé, re-arc. J'ai d'abord pensé que c'était un condo qui se déchargeait quelque part. Du coup, j'ai insisté puis j'ai enfin réalisé que j'avais pas ouvert le bon DD. Mais c'était trop tard, les défauts dus à ces petits arcs avaient déjà commis leur forfait. J'ai ouvert le boiter de l'alim : odeur de cramé, pas du tout envie de bricoler avec cet appareil particulièrement critique => à la benne. Surpris quand même qu'elle ne résiste pas à cela

C'est quand dommage qu'elle n'est pas supporté les micro coupure, malheureusement certain appareil électronique n'aime pas ca.

Chez moi une partie de l'installation est sur ondulé pour évité ce genre de problème, le reste de la maison et coupé automatiquement via un inter-sectionneur motorisé, je ne réenclenche qu'une fois le réseau stabilisé pendant plusieurs seconde, au plus il y a de ré-enclenchement infructueux au plus j'attend longtemps.
J'ai mis en place ca suite a un problème de réenclenchent automatique que j'ai vécu en live il y a quelques mois. Au moins 20 tentative de ré-enclenchement en moins d'1h, heureusement j’étais au là, j'ai vite réagit et j'ai coupé le général pour éviter de fusiller le moindre appareil électrique.
KNX Partner Base / Avancé
Répondre
#16
(29/03/2020, 18:12:03)filou59 a écrit :
Citation :C'est tout bête et pas si imprudent que ça.

Car quand tu travailles sous tension (ce qu'il ne faut pas faire) tu fais attention a ce que tu fais, alors que si tu penses être en sécurité c'est encore plus dangereux...

Rien à ajouter... principes de base de sécurité électrique.

J'ai quand même une boucle de rattrapage, pour ce qui est de ma propre sécurité, qui consiste à toujours travailler comme si j'étais sous tension : je porte des gants, je ne touche jamais un conducteur, j'utilise des outils isolés, etc. et, si jamais je n'ai aucune autre alternative que de toucher un conducteur, et ben je vais vérifier de l'absence de tension au pique-phase.

Par contre, force est de constater que si ces mesures me protègent moi, elle ne protègent pas les équipements ; la preuve...
Répondre


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)