Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Commandes vocales via proServ + realKNX
#1
Bonjour,

J'ouvre ce sujet :
- pour indiquer qu'il existe une offre pour l'ensemble proServ+real KNX ici et visiblement la possibilité d'une réduction pour les utilisateurs du forum ici ;
- pour centraliser les retours d'expérience d'utilisateurs, comme pollux ou lales67 par exemple !
Une vidéo de démonstration ici
Répondre
#2
Bon et bien je vais me lancer pour ce premier feedback.

Tout d'abord  le système bien que simple à utiliser est quand même complexe à installer et nécessite une extrême rigueur de conception.

Le système se compose donc :
  • Une passerelle IP/KNX de type Proserv ou Mylifedomus (à ne pas confondre avec un lifedomus)
  • Un serveur RealKNX (à base de NAS Synology)
  • Un périphérique intelligent (Alexa / Google Home ou Google home mini)
De plus vous devez avoir sur le lieu de l'install :
  • Une connexion internet active
  • Un réseau domestique
  • Un point d'accès Wifi (votre box si elle a le Wifi ou un point d'accès spécifique)


Il faut commencer par paramétrer le Proserv ce qui représentera 80 à 90% du travail global.
La documentation du Proserv est importante et je vous conseille de vous y reporter. Plus vous aurez de rigueur dans la programmation du Proserv plus le debugging sera court.

Vous disposez de 18 possibilités de zones avec 16 appareils par zone.
En sus, toujours par zone, vous avez 10 appels de scénario ainsi qu'un thermostat.
Il existe actuellement certaines limitations qui devraient disparaitre dans les prochaines versions, mais ces limitations essentiellement en nombre de caractères (23 pour la zone et 12 pour l'appareil) impliquent que l'on utilise le nom de la zone en tant que nom de la pièce ce qui laisse 12 caractères pour le nom de chaque appareil.
N'utilisez jamais d'abréviation faute de quoi le micro avec intelligence sera incapable de comprendre votre question ou votre ordre.

Une fois que vous avez terminé toute la programmation du Proserv sous ETS, téléchargez l'application.



Connectez le serveur RealKNX à votre réseau par un câble RJ45 et laissez 5 minutes le temps que le serveur démarre.
  1. Au moyen d'un scanner réseau, trouvez l'IP du RealKNX et connectez vous via votre navigateur an tapant dans la barre d'adresse http://ip_du_serveur:5000/
  2. Connectez vous avec comme login & pass : admin / admin
  3. Vous allez vous retrouver dans l'interface de l'OS le DSM spécifique à Synology.
  4. Effectuez les mises à jour du DSM ainsi que des packages. Si vous ne savez pas comment faire, vous trouverez sans problème bon nombre de tutos sur le net.
  5. Lancez l'application ProservX puis cliquez sur RealKNX dans la barre de menu supérieure.
  6. Dans la nouvelle page qui vient de s'ouvrir, cliquez sur l'icône RemoteConnect et suivez la procédure d'envoi de mail à Proknx afin d'obtenir un login/pass pour votre google home.
  7. Vérifiez dans le dashboard que l'importation automatique des données du Proserv s'est bien déroulée.
Normalement c'est tout ce que vous aurez à faire sur le serveur. Pensez quand même à changer le mot de passe admin pour plus de sécurité.




J'ai pris l'option de l'enceinte intelligente Google mini et donc la suite de ce feedback se fera en utilsiant ce matériel.
Branchez l'enceinte Google Home et téléchargez l'application Google Home soit sur l'Apple store soit sur le Google store en fonction de l'os de votre téléphone / tablette.
  • Lancez l'application et suivez les instructions pour le pairage de l'enceinte.
  • Terminez la configuration de l'enceinte et vérifiez qu'elle est fonctionnelle (posez lui une question dont la réponse est sur wikipedia .... vous devrez avoir une réponse)
  • Retournez au début du programme et déroulez le menu en haut à gauche pour sélectionner "contrôle de la maison"
  • Si cette option n'apparait pas, fermez le programme (double appui sur le bouton d'accueil ... geste d'éjection sur le programme) et relancez-le
  • dans les appareils, vous devez avoir votre enceinte ... cliquez sur le + bleu en bas à droite et sélectionnez realknx puis ajouter
  • Donnez les identifiants reçus dans le mail de ProKNX (voir point N°6) et ensuite tous les objets de votre Proserv devraient être ajoutés à votre enceinte en quelques minutes.
Voilà c'est terminé .... il vous reste plus qu'à prononcer la phrase Hey Google allume "nom-de_l'appareil" de la "nom_de_la_pièce" ... et miracle la lampe devrait s'allumer.

Voila comment ça doit se passer théoriquement. Perso j'ai eu énormément de problèmes avec l'appli Google Home qui n'arrêtait pas de m'afficher une erreur s'est produite veuillez réessayer.
Ça c'est passé non seulement à l'importation des objets de realknx mais aussi dans la création de pièces dans l'appli google home ainsi que du placement des objets importés à ces pièces.
Il est probable que ces erreurs proviennent non de RealKNX mais de l'appli Google home sur iPhone. Je referais un essai à partir d'une tablette android pour voir si ça se passe mieux.



Maintenant passons au résultat une fois que l'on s'est cramé quelques millions de neurones pendant l'install.


Ça fonctionne ... et même sacrément bien. On a l'impression que l'on est passé directement du 18ième siècle et sa lampe à pétrole au 21ième siècle à l'ère de l'électronique.
Sans avoir à bouger son cul, on :
  • allume et on éteint les appareils
  • active des scénarios
  • gère les thermostats
  • augmente ou diminue la température de consigne
  • ouvre ou ferme des volets, store ou rideaux
  • ..................................
Pour les scenario, si le nom est unique, il est inutile d'indiquer la pièce. Si en échange le nom du scenario est le même dans plusieurs pièces il faudra indiquer le nom de la pièce faute de quoi il sera exécuté dans chacune des pièces
Ainsi par exemple si l'on a un seul scénario nommé dodo, il suffira de dire "Hey Google active dodo". Si en échange on a un scénario nommé extinction pour chacune des chambres il faudra dire par exemple "Hey Google active extinction dans la chambre cadet"

En sus de la google Home, on peut avec le système Realknx piloter aussi son système KNX directement via SIRI si vous avez un iPhone. Je n'ai pas encore essayé mais c'est prévu
Dans les bonnes nouvelles, on peut noter que l'on est pas limité en nombre d'enceintes Google home et que l'on peut donc en placer dans plusieurs pièces ce qui est des plus WAF compatible.

Maintenant les aspects moins positifs (car je n'en ai pas trouvé de négatifs)
  • La reconnaissance vocale a encore ses limites qui devraient diminuer au fur et à mesure des implantations de matériel au niveau mondial.
  • Certains phonèmes de la langue française peuvent induire des erreurs comme par exemple le mot "est" du verbe être avec le mot "est" opposé de l'ouest. C'est ainsi qu'un volet ayant pour nom "Volet Est" devra être appelé par "Hey Google ouvre le volet é" sinon Google home vous répondra qu'il ne connait pas cet appareil
  • Le système est limité à un seul proserv soit 18 pièces. Dans un futur proche Realknx devrait pouvoir être pairé avec plusieurs Proserv en simultané ce qui fera sauter cette limitation.
  • En cas de coupure d'internet, le système ne fonctionne plus. Là encore une version sans Cloud devrait voir le jour mais ça prendra probablement du temps.
  • Le coût .... non négligeable va sûrement en rebuter plus d'un mais il faut garder à l'esprit qu'avec un tel système on pourra en quelque sorte limiter le nombre de boutons poussoir ce qui devrait compenser le coût du système vocal et que de plus on a à disposition une visu iOS et Android pour 9 accès simultanés (application iKNiX).
  • La phrase d'appel Hey Google n'est pas des plus glamour mais devrait prochainement pouvoir être modifiée à volonté.
  • Pour le moment pas de possibilité de passer en mode "do not disturb" par ordre vocal ... il faut passer par le téléphone ou la tablette.
En attendant je m'amuse comme un petit fou avec ce nouveau "jouet". Il va encore me falloir explorer toute la partie de programmation en node-red qui multiplie les possibilité par mille avec même des notifications push permettant par exemple de déclencher vocalement un scénario d'appel à l'aide avec envoi de SMS sur le tel portable d'une ou plusieurs personnes.
On peut aussi imaginer piloter télés, projecteurs, décodeurs et sono via un zennio IRSC-open le tout par des commandes vocales en remplacement de la zapette.
Et là en matière d'imagination un seul mot d'ordre : "Sky is the limit" Tongue
Le perfectionnement de soi et l'accession à sa légende personnelle passe obligatoirement par le partage de son savoir et de son expérience avec les profanes en demande d'initiation. (R. Bach)
Répondre
#3
Merci pollux pour ce super retour !
Répondre
#4
Cool le retour.
En effet, quand les aspects moins positifs seront revu, le système sera plus attirant.
Le Hey Google et le fait de ne pas aller offline me bloque un peu pour le moment.
Répondre
#5
Super retour que rajouté de plus sinon que ce produit et surtout la partie Node Red est juste génial
Répondre
#6
La démonstration est sympa. A l'usage, à voir ce que ça donne.
Les points qui me freinent sont : 1/ obligation de connecter à Internet (j'attends une vrai détection vocale décentralisée, en interne) ; et ça c'est bloquant
2/ La lenteur de réaction de l'enceinte (si je lui dit "Ok Google, éteint la lumière", il faut compter 1 à 2s de reconnaissance vocale, confirmation de la commande, puis extinction de la lumière ... ça devrait être 1s maximum)

Mais pouvoir fermer les stores depuis son canapé sans devoir se lever et chercher le bouton, ou pire, son téléphone, c'est top ! Encore quelques années pour lever les 2 points de blocage (bon qui sont balèze quand même) et ça sera une solution possible pour moi. Manquera plus que la maison pour pouvoir y faire du KNX Big Grin
Totalement inutile, complètement indispensable.
Répondre
#7
La vrai détection vocale décentralisée en interne n'est pas pour demain. Bien que les progrès en la matière soient immenses, à aujourd'hui le logiciel à mon sens le plus aboutit est Dragon naturally speaking (lancé en version 1.0 il y a plus de 20 ans), logiciel qui nécessite un apprentissage long et fastidieux ... et encore son taux de reconnaissance en anglais se situe aux environ des 83 à 85%. Pour les autres langues, en fonction des difficultés  propres à la langue on se situe plutôt aux alentours des 60 à 70%.
Tout ceci pour une raison bien simple : la puissance de calcul de l'ordinateur chargé de la reconnaissance est trop faible par rapport au débit de la voix. C'est pour cette raison que les versions cloud sont bien plus avancées car elles font appel à des batteries d'ordinateurs avec des puissances de calcul qui n'ont rien à voir avec nos pauvres micro-ordinateurs.

Perso actuellement je vois plus cette solution comme un gadget ou un faire valoir pour faire de l’esbroufe si il s'agit d'une personne ou d'un couple jeune qui n'a aucun problème de mobilité.
En échange la situation devient totalement inverse pour une personne âgée ou à mobilité réduite. Eviter à cette personne de devoir bouger pour des choses du quotidien peut lui permettre de gagner énormément en confort de vie.
Bien sûr il y a toujours la possibilité de la tablette ou du téléphone, mais dans la triste réalité quotidienne on se rend compte que la tablette est rarement à portée de mains et que quand elle l'est ce sont les lunettes qui sont aux abonnés absents empêchant de voir correctement l'écran pour savoir ou appuyer.
Cette solution vocale n'est pas la panacée et perso je préfère encore me lever pour aller jusqu'à l'interrupteur ..... mais est-ce que dans quelques années, mon arthrose ne me dira pas merci de moins mettre mes articulations à contribution et donc de minimiser leur inflammation chronique ?

Quand au délai, bien sûr ce n'est pas de l'instantané ..... mais il faut comparer ce qui est comparable :
  • Durée de prononciation de l'ordre vocal + reconnaissance vocale + envoi de la commande = entre 3 et 6 secondes maxi
  • Lever son cul du fauteuil + aller jusqu'au BP + appuyer dessus + revenir au fauteuil + remettre les pieds sur la table = minimum 10 secondes et probablement 15 à 20 secondes si la pièce est grande et encombrée.
  • Chercher le téléphone / tablette glissé entre les coussins du fauteuil + déblocage + lancement de l'application + appui sur l'icône + envoi de la commande = minimum 10 secondes avec malus possible pour la recherche des lunettes
Est-il besoin de spécifier qui sort vainqueur du test chronométré ? Smile
Le perfectionnement de soi et l'accession à sa légende personnelle passe obligatoirement par le partage de son savoir et de son expérience avec les profanes en demande d'initiation. (R. Bach)
Répondre
#8
Je sais bien que la reconnaissance vocale hors ligne ce n'est pas pour tout de suite. La puissance sur PC personnel, voir sur bidule électronique qui traine au milieu de la pièce on devrait l'avoir dans 10 / 15 ans j'imagine.

Pour le temps de réaction, je ne parle pas du fait que "j'ai besoin d'éteindre la lumière / fermer les stores, combien de temps ça va prendre ?". Non, c'est plutôt sur le ressenti de la réactivité de l'interface.

J'appuie sur un bouton, je m'attends à une réaction immédiate sinon mon cerveau interprète que ça n'a pas fonctionné.
Exemple d'une application en mode Cloud où tu clique sur un bouton et tu dois attendre entre 0.5 et 3s que la page charge, c'est HYPER PENIBLE. Réaction démesurée face au délai, mais c'est vraiment comme ça que c'est perçu.

Tu veux une réaction immédiate sinon ça n'est pas confortable.


Et pour les vieux, je dirais que l'exercice ne leur fait pas de mal, c'est être en loque sur le canapé qui n'est pas bon pour notre santé ^^


C'est le genre de gadget totalement inutile donc complètement indispensable Big Grin
Totalement inutile, complètement indispensable.
Répondre
#9
https://www.youtube.com/channel/UCFoUyMe..._Hw/videos

Essai de contrôle vocal avec google home, siri et le serveur realKNX mieux que des mots des images Smile
Répondre
#10
Ca mériterait des tests avec S.A.R.A.H (pour les windowsiens) ou avec JARVIS et un moteur STT offline pour les linuxiens : https://www.openjarvis.com/content/stt
Répondre
#11
et je rajoute ceci : https://linuxfr.org/news/snips-ouvre-sa-technologie-nlu
Répondre
#12
Bon je viens de passer 2 bonnes journées à essayer d'approfondir le bouzin et naturellement j'ai commencé à découvrir quelques limitations :

1 - Demande de variables
Avec google Home il n'est pas possible d'obtenir l'énoncé d'une variable que vous auriez paramétré dans votre Proserv. Ainsi la demande de la température intérieure ou extérieure n'est pas possible bien que vous ayez les capteurs et que les valeurs transitent sur le bus. Il semblerait que ce soit une limitation due à l'API Google. D'après certains articles lus sur le net, cette limitation devrait être levée dans le futur.
J'aurais pourtant bien aimé connaitre facilement le niveau de ma cuve d'eau ou de fuel ainsi que par exemple l'ampérage consommé au moment où je formule ma demande.
En échange si la demande est formulée via Siri (Apple iOS) on obtient la réponse souhaitée.

2 - Pas de gestion en natif des leds RGB et RGBW
Bien que le système soit implanté sur le Proserv, ni le dashboard du RealKNX ni Google Home ne sont capables de gérer ce type de leds. Il faut passer par un subterfuge créer un objet en variation pour chaque composante (donc 3 pour le RGB et 4 pour RGBW) ce qui oblige à une gymnastique dialectique pas franchement naturelle : "Dis Google augmente de 10% le plafond rouge du salon"
Cette intégration en natif des leds RGB ou RGBW est prévue à court terme dans le dashboard. Il faudra ensuite voir comment les développeurs pourront l'intégrer dans Google Home sachant que cela se fait déjà avec les ampoules HUE et que c'est donc possible.
Le perfectionnement de soi et l'accession à sa légende personnelle passe obligatoirement par le partage de son savoir et de son expérience avec les profanes en demande d'initiation. (R. Bach)
Répondre


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)