Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Gestion Piscine
#51
Bonjour,
pour la pompe, je l’ai mis sur un actuaire qui commande un relais qui commande l’alim de la pompe.
Un contact sur le capot de la pompe. Ainsi lorsque la pompe est ouverte, le systeme knx verrouille la pompe. Pas de risque de mise en marche inoppinée.

Sinon pour la fiabilité, 4 ans que cela tourne toute l’année (je n’hiverne pas pas la piscine).

Thierry
Répondre
#52
(23/07/2019, 15:39:02)Woofy a écrit : Hello,
Pour l'interrupteur pour la pompe, ne serait-il pas plus sage de le poser directement sur l'alimentation électrique de la pompe (ou un gros bouton rouge d'arrêt d'urgence) ? Comme ça pas de risque de merdoiement de l'automate et de relancement de la pompe lorsqu'elle est ouverte;

C'est la solution que j'avais choisi au début. 
Mais un oubli de l'inter en position off avait laissé la pompe éteinte pendant plusieurs jours avant que je m'en rende compte... 
Donc j'utilise le contact sec avec de la logique pour arrêter la pompe lorsqu'une intervention simple doit être faite (vidange, backflow du filtre, ...). 
Lorsque je fais quelque chose de plus long j'ai pris l'habitude de débrancher la pompe.
Répondre
#53
C'est la bonne solution je pense...
Répondre
#54
(23/07/2019, 05:56:45)lepiallou a écrit : Cela fait maintenant 3 ans que le système tourne sans soucis.
D'autres sur le forum ont aussi ce système...

La seule galère que j'ai eu, c'est il y a quelques mois quand j'ai fait la première calibration des sondes. Il m'a fallut un moment pour comprendre comment faire, et j'ai eu l'aide de Octhib (encore merci d'ailleurs).

Aurais-tu des conseils pour le paramétrage des sondes? Je décortique mes notices et un petit conseil saurait sûrement me faire gagner du temps...
Répondre
#55
Photo 
Bonjour ,
J'ai vu que le sujet parle de piscine... moi c'est juste l'éclairage de la piscine.
Dans le cadre de mon installation,  mon installateur a prévu une sortie (deux fils) sur un actionneur MAXinBOX 16 Plus pour commander l'éclairage de la piscine. Il s'agit d'un spot LED de 12 V / 40 W.
Je souhaiterais savoir si je peux directement brancher cette sortie en parallèle de l’interrupteur  de mon tableau piscine
ou si je dois installer un contacteur de type disjoncteur jour/nuit sur le tableau piscine avec les deux câbles sortant du Maxinbox relié à ce module (jour/nuit) ?
J'ai essayé de faire croquis en pièce jointe des deux possibilités

En vous remerciant de votre réponse,
Bonne journée
Pascal


Pièces jointes
.pdf   piscine direc.pdf (Taille : 49,17 Ko / Téléchargements : 12)
.pdf   piscine contacteur jour_nuit.pdf (Taille : 67,92 Ko / Téléchargements : 14)
Répondre
#56
Bonjour
tu pourrais faire en direct sur le contact de ton actionneur mais il faudrait connaître la distance entre les 2 tableaux.
donc la solution du contacteur serait préférable, mettre un inter pour intervention dans le TGBT maison et bien identifier sur les schémas que tu alimentes par l'autre tableau

Pourquoi un contacteur J/N ?
pour repasser en auto et ne pas être bloqué par la marche forcée ?
Répondre
#57
Je finalise le choix du matériel. J'ai regardé du côté de Pentair mais cet électrolyseur semble un peu juste pour 80 m3.... Sinon le choix n'est pas facile.... Si on veut utiliser le paramètre volet fermé, ils n'acceptent pas tous le contact sec.... chez Zodiac certain demande un retour volet en 24 V Je cherche l'appareil le plus simple possible.... Certains sont basés sur une simple temporisation et pas de notion de redox... en tout cas pas de sonde....
Je n'ai pas encore trouvé de renseignement sut la régulation recherché, derrière les électroniques utilisées..... Variation de l'ampérage aux entrées de l'électrode?? Alimentation à découpage...?? Alimentation 24V DC et régulation du temps en fonction de la température, du volet, du débit???? Je prend toutes les infos...
Répondre
#58
Aucune réponse????
Répondre
#59
Cela m’intéresse aussi. En lisant les docs des électrolyseurs les fabricants mettent en garde sur le fait que l’électrolyseur doit toujours être alimenté. 

En cas de contrôle en ON/OFF je me demande s’il ne se reinitialyse pas systématiquement ? Si l’un d’entre vous peut apporter une réponse ?
Répondre
#60
Il est alimenté lorsque l'eau circule ; en même temps que la pompe.
Répondre
#61
(13/01/2020, 07:53:24)Ives a écrit : Il est alimenté lorsque l'eau circule ;  en même temps que la pompe.

Dans ce cas je ne comprend pas très bien certaines doc des fabricants qui indiquent de ne pas couper l'alimentation électrique. Faut que je me renseigne plus en détail. 

Octhib disait que son système lui revenait moins cher mais si au final il faut acheter de toute façon l’électrolyseur et la pompe PH l'économie n'est pas très grande non ?.  Et je me demande comment gérer la temporisation de l'ajout de PH avec les gros volumes des piscines. La plupart des pompes péristaltique pour le PH (hors modèle spécial piscine) ne font qu'injecter si la valeur de consigne est dépassée. Mais l'eau doit circuler dans toute la piscine avant de revenir dans le local technique. De fait l'injection de PH sera très importante avant que la sonde ne détecte la baisse due à l'injection. Il faut donc à mon avis avoir une pompe péristaltique à débit réglable mais aussi la temporiser.

Je me rappelle avoir installé ce type de pompe au boulot pour un des clients qui géraient de très grand bacs de cultures hydroponiques. On a réussi à faire descendre le PH à 3 tellement la pompe a injecté d'acide. heureusement pour moi il n'y avait pas de plantes en irrigation !

Votre avis c'est quoi ? débit réglable et temporisation (genre 15 minutes ON toutes les X heures ?)
Répondre
#62
(14/01/2020, 18:23:44)distrikt26 a écrit : Et je me demande comment gérer la temporisation de l'ajout de PH avec les gros volumes des piscines. La plupart des pompes péristaltique pour le PH (hors modèle spécial piscine) ne font qu'injecter si la valeur de consigne est dépassée. Mais l'eau doit circuler dans toute la piscine avant de revenir dans le local technique. De fait l'injection de PH sera très importante avant que la sonde ne détecte la baisse due à l'injection. Il faut donc à mon avis avoir une pompe péristaltique à débit réglable mais aussi la temporiser.

Il y a évidemment un hystérésis entre l'injection de PH et la nouvelle mesure. L'avantage avec la domotique c'est qu'il est possible de relever des valeurs et expérimenter pour une approche par dichotomie !

-Mesure de la valeur du PH et de la température
-Injection de PH pendant t temps
-Mesure de la valeur toutes les x minutes

On doit pouvoir trouver assez rapidement la bonne relation en fonction du volume du bassin.

(14/01/2020, 18:23:44)distrikt26 a écrit : Votre avis c'est quoi ? débit réglable et temporisation (genre 15 minutes ON toutes les X heures ?)

Je n'ai jamais mesuré précisément le temps de fonctionnement de l'injection PH mais c'est quelques minutes (bassin de 35 m3)
Répondre
#63
Bonsoir,

C'est la qu'intervient l'intelligence (je ne sais pas si on peut utiliser ce terme) du module Arcus.

Cela fonctionne comme les régulations de chauffage avec une hysterie.

Donc pour reprendre du depart l'interet de passer une installation en KNX :
- Pas besoin d'investir dans des appareils de piscine qui font le café et toute les options --> En gros pour une piscine de 95 m3, un appareillage complet (niveau eau, Ph et et chlore auto, manque eau, etc....) version piscine, j'étais sur un cout de +- 4500 euros. En Knx, avec un module Tor 4 sorties, un arcus et les injecteurs PH (le plus simple juste adapté à la volumetrie de la piscine), le module electrolyseur (idem adapté au volume), le coût est passé à environ 1500 euros.
Pour les appareils PH et electrolyse, j'ai juste demandé à mon piscine, qui avait compris l'installation que je voulais faire de me trouver les appareils.
- J'ai un contrôle complet de l'installation et donc de la gestion de la dite piscine avec toute les remontées d'information que je désire (temperature eau, PH, Chlore, activation fontaine, mise a niveau eau piscine en auto, remontée compteur injecteur eau, etc...).
- Pour le fonctionnement de l'injecteur PH, c'est simple, il mesure, injecte un peu (30 sec, 1 minute, 2 ou 3 minutes suivant l'écart) et s'arrete. Il reteste 15 minutes plus tard et ainsi de suite....
- Mise en place d'alerte pour PH trop haut (signe d'un bidon vide par exemple), gestion d'un mode hors gel (la piscine n'est pas arrété l'hivers), gestion du temps de filtration en fonction de la temperature de l'eau (ou exterieur), etc....

Ca marche depuis 3 ans maintenant et a part verifier le niveau de sel dans l'eau une fois par mois et faire un lavage du filtre, RAS.
Comme il s'agit d'une piscine dite publique (nous avons des gites), cela me permet d'avoir aussi des relevés en temps réel (que je controle juste une fois par mois avec un testeur chimique) et je n'ai pratiquement pas d'écart entre les mesures KNX et les mesures du testeur chimique.

Au départ, j'étais dubitatif de sa capacité à mettre à niveau le taux de PH tout seul mais en 24 heures, le bon taux était atteint (en partant d'une eau que je venait de mettre dans la piscine) avec 1/4 de ponction sur le bidon. Depuis, chaque année, en debut de saison, dès que l'eau est au dessus de 10°, le systeme KNX remets le PH a niveau et c'est reparti pour la saison.
Seul chose à faire, caliber la sonde de prise de PH car avec le temps elle génere un ecart infime (genre 7.2 au lieu de 7), ce qui est normal. je le fait une fois par an.

Donc finalement, pour ce qui connaisse la régulation du chauffage eau chaude, c'est le même principe. Le systeme cherche la bonne valeur en partant d'une fourchette large et tend rapidement à maintenir le bon niveau au plus près par faible injection. Un bidon de PH - me dure entre 1 à 2 mois suivant la température extérieure, l'ensoleillement et la météo.
Répondre
#64
(14/01/2020, 19:19:49)Octhib a écrit : - Pour le fonctionnement de l'injecteur PH, c'est simple, il mesure, injecte un peu (30 sec, 1 minute, 2 ou 3 minutes suivant l'écart) et s’arrête. Il reteste 15 minutes plus tard et ainsi de suite....

Quel rôle à KNX dans cette partie précise ? c'est : Module Arcus -> TOR -> injecteur PH ou bien c'est ton injecteur PH qui fait aussi la mesure ? Qui gère l'injection de 30sec, 1 min, 2 ou 3 comme tu écris ? des objets KNX fournis par le module Arcus ?
Répondre
#65
(14/01/2020, 21:14:03)distrikt26 a écrit :
(14/01/2020, 19:19:49)Octhib a écrit : - Pour le fonctionnement de l'injecteur PH, c'est simple, il mesure, injecte un peu (30 sec, 1 minute, 2 ou 3 minutes suivant l'écart) et s’arrête. Il reteste 15 minutes plus tard et ainsi de suite....

Quel rôle à KNX dans cette partie précise ? c'est : Module Arcus -> TOR -> injecteur PH ou bien c'est ton injecteur PH qui fait aussi la mesure ? Qui gère l'injection de 30sec, 1 min, 2 ou 3 comme tu écris ? des objets KNX fournis par le module Arcus ?

Purement KNX :
Module Arcus (Relève les éléments de la piscine (PH, Température, etc...) --> Le module Arcus gère le besoin en PH - et mets en marche la pompe doseuse suivant des lois parametrées dans son applicatif (plusieurs choix de fonctionnement) en ordonnant au module TOR d'allumer la pompe doseuse --> Module TOR alimente la Pompe doseuse --> La pompe doseuse se mets en route et délivre le PH -.

J'utilise le terme pompe doseuse car il est plus approprié que injecteur PH puisqu'il ne s'agit que d'une pompe qui envoie du liquide (aucun capteur ou sonde dessus). Alimenté --> se met en route, non alimenté --> S’arrête.

Le module Arcus gère a la fois la mesure des éléments, l'analyse des besoins et la gestion des TOR des différents éléments (PH et Électrolyse).

C'est lui (le module Arcus) qui décide des temps d'injection pour arriver à la valeur cible (suivant une logique qui est identique à des actuaires de regul chauffage). et cela marche. Tu arrives au taux choisis (avec une marge parametrable moi je suis en valeur cible à 7.2 et avec une marge de 0.1, soit une valeur en permanence comprise entre 7.1 et 7.3).

Si le PH chute (genre 6.8 en cas de grosse pluie par exemple), je n'ai pas prévu de pompe pour une injection de PH + car dans les faits il remonte très vite. Mais l'arcus peut aussi gérer tout seul deux pompes doseuses (1 pour le PH - et une pour le PH+).

Enfin, un module logique gère le temps de fonctionnement de la pompe de la piscine (suivant température eau et extérieure) et le verrouillage/libération des autres éléments (Regul PH actif au dessus de 10°, électrolyse au dessus de 14°, fontaine si température eau > 20°, chauffage de l'eau, etc...).

Exemple, la pompe injecteuse de PH ne peut fonctionner si la pompe de la piscine est a l'arret.
Idem pour l'electrolyseur ou autres elements de la piscine.
Autre exemple, la régul PH se bloque lorsque je remplis la piscine (cela évite de vider le bidon lorsque l'on rempli la piscine (mon eau de forage a un taux de Ph autours de 6.8).

Pour le fonctionnement, j'ai essayé de reproduire au départ le fonctionnement d'un poolsquad (regul automatique de la piscine en PH et taux de chlore pour ce qui connaisse) que j'avais au départ et qui a laché (probleme de corrosion au niveau des connecteurs). Puis j'ai amelioré la logique et les réglages au fur et a mesure de l'avancement.

Le materiel qui est mise en oeuvre :
- Module Arcus (pour les relevés des données temperature eau piscine, PH, Chlore et regul PH et taux de chlore)
- Actuaire TOR 4 sorties alimenté en 230 v AC (Pompe piscine (avec relais), Pompe chauffage (avec relais), pompe doseuse PH-, ELectrolyse)
- actuaire TOR 2 sorties alimenté en 24v CC pour la gestion de l’électrovanne du remplissage de la piscine et l’électrovanne de la fontaine
- Module logique ABB ABA 1.2.1 pour la gestion du temps de fonctionnement suivant température de l'eau et de l'air (mais aussi utiliser pour beaucoup d'autres logiques dans l'installation). Un superviseur avec fonction logique peut remplacer cet élément.
- Un module Zennio Quad pour gérer le capteur de niveau d'eau de la piscine en position haut et bas de la piscine, ainsi que la température du circuit de chauffage.
Répondre
#66
(14/01/2020, 23:57:28)Octhib a écrit : Le module Arcus gère a la fois la mesure des éléments, l'analyse des besoins et la gestion des TOR des différents éléments (PH et Électrolyse).

Bonjour,
Si c'est cette référence Arcus, il ne parle pas de la commande de l’électrolyseur ?
Répondre
#67
Merci pour toutes ces précisions.
Tout le matériel citer par Octhib, sont sur mon bureau:
- Module Arcus
- Les Actuaires TOR (Le module Arcus en dispose déjà de 2)
- actuaire TOR 2 sorties alimenté en 24v CC
- Module logique ABB ABA 1.2.1
- Un module Zennio Quad pour gérer le capteur de niveau d'eau de la piscine en position haut et bas de la piscine, ainsi que la température du circuit de chauffage.

Mais j'ai toujours en suspend le choix de l'électrolyseur pour un volume piscine de 80 m3.
Je pense prendre un appareil capable de gérer 20% de plus, pour rester adapté en cas de forte chaleur.

Les appareils qui nécessitent de rester allumés, fonctionnent avant tout avec un capteur de débit dans la circulation de la piscine.
Si le dit est nul l’électrolyse s’arrête.
Ives m'a conseillé celui-ci, GENSALT OE25
https://www.manomano.fr/p/electrolyseur-...55-6237242
https://genux.fluidra.com/get-sku-docume...9-8213.pdf
(Ives comment fait-tu pour associer un texte et son lien hypertext??)
mais il fonctionne jusqu'à 90 m3. Par contre il est très pratique dans notre cas, car il gère une marche arrêt , la présence du volet, la présence du Redox, le niveau de sel.
il se régule par la presence du debit et de l'absence de gaz dans la cellule. Cet appareil simple correspond bien au besoin du KNX.

J'ai repéré le GenSalt OE 25 de Zodiac qui reste simple et traite jusqu'à 110 m3. Même régulation par la présence du débit et de l'absence de gaz dans la cellule. Mais je n'ai pas eu d'accès au schéma de l'appareil pour voir s'il y a d'autres contacts interne pour les autres fonctions.

Mais pour l'instant, c'est l'appareil ce chez Gré qui me semble vraiment le mieux, reste à savoir si 90 m3 annoncé sera suffisant il faudrait que je vérifie sa puissance de production réelle, car celle-ci est souvent surévaluée.
Répondre
#68
(15/01/2020, 10:09:11)richardpub a écrit : Ives m'a conseillé celui-ci, GENSALT OE25
https://www.manomano.fr/p/electrolyseur-...55-6237242
https://genux.fluidra.com/get-sku-docume...9-8213.pdf
(Ives comment fait-tu pour associer un texte et son lien hypertext??)
mais il fonctionne jusqu'à 90 m3. Par contre il est très pratique dans notre cas, car il gère une marche arrêt , la présence du volet, la présence du Redox, le niveau de sel.
il se régule par la presence du debit et de l'absence de gaz dans la cellule. Cet appareil simple correspond bien au besoin du KNX.

Je ne connais pas particulièrement cet électrolyseur mais il me semblait adapté à une gestion via KNX après avoir évalué le taux de production.

Pour associer un lien hypertext à un texte il faut :
[Image: 200115113409764379.jpg]
- Passer en mode édition "aperçu" en cliquant sur 1 (on ne doit pas voir les balises du code html dans l'éditeur comme [quote], par exemple).
- Sélectionner le texte auquel on souhaite associer le lien
- Cliquer sur 2
- Coller le lien
Répondre
#69
(15/01/2020, 10:09:11)richardpub a écrit : Merci pour toutes ces précisions.
Tout le matériel citer par Octhib, sont sur mon bureau:
- Les Actuaires TOR (Le module Arcus en dispose déjà de 2)

Tu es sur ?
A ma connaissance non, pas d'actuaire TOR sur l'Arcus car pas d'entrée d'alimentation 230 V dessus.
 Il y a des entrées complémentaires pour brancher (de mémoire) des sondes de températures mais rien d'autre.

Il a deux objets (le PH et l'electrolyse) pour déclencher les commandes de deux canaux d'un actuaire TOR mais tu ne peux brancher directement tes appareils à commander sur l'Arcus. Tu es obligé d'avoir un actuaire TOR pour commander ceux ci et les relier à l'Arcus par une adresse de groupe dans ETS (comme une simple lampe).
Répondre
#70
(15/01/2020, 08:35:21)Ives a écrit :
(14/01/2020, 23:57:28)Octhib a écrit : Le module Arcus gère a la fois la mesure des éléments, l'analyse des besoins et la gestion des TOR des différents éléments (PH et Électrolyse).

Bonjour,
Si c'est cette référence Arcus, il ne parle pas de la commande de l’électrolyseur ?

Oui c'est cette reference. Il appelle ca ORP de mémoire. Cela indique des valeurs en mV (chez moi j'ai une valeur autours de 600/700 mV au bon niveau) mais cela depend de chaque installation.
Donc il faut mesurer le taux de chlore (actif) avec un testeur et une fois que tu as la bonne valeur (cf grille suivant la température de l'eau), Tu regarde la valeur qu'indique l'Arcus et cela te donne la valeur cible.

On peut faire un calcul en mV mais c'est très compliqué. D’où ma methode plus simple.
Après si vous avez un eletrolyseur qui fait déja regul automatique (je crois que tu as un PoolSquad Yves), pas de prise de tete. Une fonction logique pour qu'il se déclenche à partir de la bonne temperature et avec la pompe de piscine et ca roule, il se débrouille. Tu desactive la fonction ORP et le jour où ton electrolyseur sera mort, tu brancheras un appareil plus simple et tu réactiveras le controle de l'ORP par l'Arcus.
Répondre
#71
(15/01/2020, 12:20:03)Octhib a écrit : Donc il faut mesurer le taux de chlore (actif) avec un testeur et une fois que tu as la bonne valeur (cf grille suivant la température de l'eau), Tu regarde la valeur qu'indique l'Arcus et cela te donne la valeur cible.

OK j'ai bien compris qu'il fallait faire la liaison entre le potentiel Redox et le chlore libre mais dans la documentation de l'Arcus il n'indique pas explicitement la sortie à utiliser pour alimenter ou non l’électrolyseur.
Il a bien une référence aux ports S1 et S2 dans les objets ETS mais l’information S1 S2 est présente sous quelle forme ?

S1 permet de piloter la pompe PH et S2 l'électrolyseur ?
Il est étonnant que l'entrée de la PT1000 (mesure de la température) ne soit pas sur un connecteur BNC ?

[Image: 200115011334762429.jpg]

Concrètement quelles sont les liaisons physiques que tu as effectué entre l'Arcus et le KNX (entrée binaire ou autre) pour alimenter l'électrolyseur ?
Répondre
#72
(15/01/2020, 10:09:11)richardpub a écrit : - Les Actuaires TOR (Le module Arcus en dispose déjà de 2)

Après relecture de la doc : "There are an optional input for a temperature sensor ( PT1000 ) and two potential-free contact inputs." S1 et S2 (bornier) seraient des entrées et non des sorties !

Un autre point intéressant concernant la compensation de température de la valeur du PH  "When the temperature sensor is used, a temperature compensation of the pH-value is carried out."
 
Ce point est important notamment pour le calibrage de la sonde PH "The measured data of the electrodes are temperature-dependent, thus the calibration should occur at the expected standard temperature if no temperature sensor is used."
Répondre
#73
(15/01/2020, 13:16:57)Ives a écrit :
(15/01/2020, 12:20:03)Octhib a écrit : Donc il faut mesurer le taux de chlore (actif) avec un testeur et une fois que tu as la bonne valeur (cf grille suivant la température de l'eau), Tu regarde la valeur qu'indique l'Arcus et cela te donne la valeur cible.

OK j'ai bien compris qu'il fallait faire la liaison entre le potentiel Redox et le chlore libre mais dans la documentation de l'Arcus il n'indique pas explicitement la sortie à utiliser pour alimenter ou non l’électrolyseur.
Il a bien une référence aux ports S1 et S2 dans les objets ETS mais l’information S1 S2 est présente sous quelle forme ?

S1 permet de piloter la pompe PH et S2 l'électrolyseur ?
Il est étonnant que l'entrée de la PT1000 (mesure de la température) ne soit pas sur un connecteur BNC ?

[Image: 200115011334762429.jpg]

Concrètement quelles sont les liaisons physiques que tu as effectué entre l'Arcus et le KNX (entrée binaire ou autre) pour alimenter l'électrolyseur ?

Regarde la doc page 22.

En haut, tu as deux connecteurs BNC (Le gauche pour la sonde PH et la droite pour la sonde Redox).
En bas, deux bouchons étanches qui permette de passer ce qui se branche sur des connecteurs internes :
- Le bus KNX et les deux fils (pas de BNC) de la sonde de température au format PT1000 (qui sera connecté à l’intérieur sur les deux connecteurs les plus à droite).
- les deux fils des deux entrées S1 et S2 qui peuvent servir en tant que contact si besoin (perso, je ne m'en sers pas car j'ai le Quad avec 8 entrées). Ils sont situés à gauche des connecteurs de la sonde PT1000.

Attention, je pense qu'il y a une confusion.
L'Arcus SEQ... ne pilote pas physiquement ton électrolyseur mais le pilote logiciellement (je ne sais pas si cela ce dit). Il t'offre un objet KNX qui permet de contrôler un autre module KNX (chez moi un TOR) par association dans une adresse de groupe (comme classiquement en KNX).

Arcus fait la Mesure --> Arcus analyse le besoin (temps de production par exemple) --> Arcus transmet l'ordre de mise en marche de l’électrolyseur --> Le Tor met en marche l’électrolyseur --> L’électrolyseur produit du Chlore --> arcus mesure --> Analyse le besoin --> etc... jusqu'à ce que la valeur soit bonne --> Arcus envoi un ordre arrêt au TOR --> TOR arrête d'alimenter l’électrolyseur --> Arrêt de la production de Chlore. Et ainsi de suite.

Il y a peut être des électrolyseur qui se contrôle en % (ce que sait faire aussi l'Arcus) comme une vanne de chauffage par exemple, mais je n'en ai pas trouvé.
Répondre
#74
(15/01/2020, 10:09:11)richardpub a écrit : Les appareils qui nécessitent de rester allumés, fonctionnent avant tout avec un capteur de débit dans la circulation de la piscine.
Si le dit est nul l’électrolyse s’arrête.

Si la logique de l'alimentation de l'électrolyseur est gérée en KNX , il faut sélectionner la position 100% sur l'électrolyseur et l'alimenter en 230 V (via une sortie TOR) en fonction de la valeur du potentiel Redox ET uniquement si la pompe de circulation fonctionne.

Dans les caractéristiques de l’électrolyseur il faut s'assurer que la valeur sélectionnée (100%) soit conservée en mémoire et de nouveau prise en compte après un OFF puis ON secteur.
Répondre
#75
(15/01/2020, 13:22:58)Ives a écrit :
(15/01/2020, 10:09:11)richardpub a écrit : - Les Actuaires TOR (Le module Arcus en dispose déjà de 2)

Après relecture de la doc : "There are an optional input for a temperature sensor ( PT1000 ) and two potential-free contact inputs." S1 et S2 (bornier) seraient des entrées et non des sorties !

Un autre point intéressant concernant la compensation de température de la valeur du PH  "When the temperature sensor is used, a temperature compensation of the pH-value is carried out."
 
Ce point est important notamment pour le calibrage de la sonde PH "The measured data of the electrodes are temperature-dependent, thus the calibration should occur at the expected standard temperature if no temperature sensor is used."

ET oui des entrées (par exemple pour savoir si ta pompe est active ou tout autre fonction utile comme niveau de bidon, etc...).

Pour la temperature, je le conseille vraiment car cela a une importance dans la régul du PH. Et puis cela permet aussi de connaitre la temperature de la piscine (en réalité c'est la seule chose qui interesse ceux qui ce baigne, le Ph il s'en balance !).
Sinon, si tu as deja une sonde de temperature dans ta piscine en KNX, tu peux aussi l'utilisé en connectant les objets dans une adresse de groupe avec l'arcus. Cela aura le même effet.

Donc pour moi l'Arcus est un gestionnaire de Piscine très bien foutu et Oui, en usage, tu as toute les options que tu désires (et même trop si je peux dire).
Une fois branché, il fait son boulot nickel et le PH ne bouge pas. Idem pour le taux de Chlore.
Les seules fois où cela a déconné, c'était de ma faute car bidon vide et je m'en suis aperçu très rapidement par une alarme PH trop haut envoyé par l'Arcus.
Répondre


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)