Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Bonjour et merci de m'acceuillir
#1
Bonjour,

Je m'appelle Richard, et nous sommes avec ma femme en train de faire des travaux d'agrandissement de notre maison en aménageant le grenier de notre maison.

Je souhaite en profiter de domotiser la maison. M'étant renseigné sur des forum "généraux", je pense partir sur un réseau KNX ce qui va m'imposer de revoir l’installation électrique du rez-de-chaussée et faire l'étage en conséquence.

Je débute totalement alors soyez indulgents;  Tongue

Actuellement, j'en suis a essayer de comprendre si c'est à ma portée au niveau programmation car je suis déjà vieux pour ces technologies (46 ans) et aussi je tente de faire un premier chiffrage afin d'avoir l'accord de mon ministre des finances....  Rolleyes

Enfin, Je souhaite au début domotiser les volets, le chauffage, ma VMC-DF, un portier vidéo. ensuite lumières, home cinéma..... et plus si affinité.

Voilà, merci de votre patience.

Richard
Répondre
#2
Bienvenue
Répondre
#3
Bienvenue.

Tu as quoi comme Double-Flux ?
KNX Partner Base / Avancé
Répondre
#4
Salut , n'hésite pas . .A 40 ans j'arrive à m'en sortir également grâce aux précieux conseils donnés ici. J'ai aussi fait comme toi dans le cadre d'une hyerpextension. Comme le dit filou59 attention à la VMC DF , elles ne sont pas toute domotisables. Moi j'ai prix une vallox qui a son module de com . Attention aussi aux sirènes des détecteurs d'humidité dont la fiabilité est plus que remise en question, et parfois mieux vaut un détecteur de mouvement avec une temp , qui déclenche la VMC DF en boost d'aspiration dans les douches avec tempo + 15 min derrière pour finir d'aspirer l'humiditié
Répondre
#5
(18/05/2017, 09:40:30)Mettero a écrit : Comme le dit filou59 attention à la VMC DF , elles ne sont pas toute domotisables

J'ai rien dit  Big Grin , c'etait juste par curiosité.

J'ai un VMC Double Flux Paul Thermos 300. Pas domotisables, du coup j'ai viré toutes l'electronique d'origine pour faire sa moi meme  Big Grin
KNX Partner Base / Avancé
Répondre
#6
Bonjour,

La double-flux sera une Maico WS 320 KB qui a priori a une interface KNX (il y a un post dans ce forum à ce sujet).
De plus, au début je souhaite simplement piloter mes By-pass externes à la double-flux pou gérer l'entrée d'air (par le puits canadien ou par la prise d'air en façade de la maison.

Autre information, nous sommes dans le 37 près de Tours, si un forumeur habite dans le coin, je suis intéressé pour se grouper pour acheter une licence ETS....  Angel ou échanger sur le sujet.
Répondre
#7
Alors si tu vas sur un site/forum bien connu, tu comprendras qu'il ne faut absolument pas espérer refroidir l'air d'une maison par une prise d'air en facade.
Ok pour le puit canadien, car l'air sera refroidi mais avec une prise d'air extérieur même la nuit, ca ne donnera rien, car les volumes sont bien trop faibles pour refroidir une maison. En terme de calories , la demande est bien trop conséquente , surtout avec une maison à 25°c que tu espères faire descendre à 20°c quand l'air extérieur est à 15°c la nuit.
Pour s'en convaincre, il suffit de calculer les volumes ou bien tout simplement faire l'inverse
Crois tu qu'un air à 25°c suffira à chauffer une maison à 15°c, quand l'extérieur est à 15°c ? La réponse est bien entendu non...

Donc oui par le puits canadien, catégoriquement non par l'air extérieur de facade.

PS / bon choix de la maico WS 320 KB mais j'y ai renoncé car je voulais un échanger alu et en plus , j'avais trop de surface - 260 m2 ) pour elle...
Répondre
#8
1) l'entrée en façade sert au printemps et à l'automne, la journée, pour avoir de l'air plus chaud que celui du puits canadien pour réchauffer la maison "gratuitement".

2) nous allons avoir 240 m2 avec une mezzanine de 25 m2 avec un plafond cathédrale...., pourquoi la Maico VS320KB te semble trop juste avec une capacité de 320 m3/h.
Mes calcules me donnent un besoin d'environ 240 m3 donc la machine me parait suffisante. et sinon elle existe en VS420KB...  Wink

Aujourd'hui, je suis passé chez rexel pour un premier devis de matériel électrique... et j'ai parlé de KNX, le commercial m'a directement proposé du matériel Hager, leur box.....et de passer par un de leurs intégrateur  Confused   Angry  je crois que je vais continuer à creuser moi-même et à vous solliciter... Blush Big Grin
Répondre
#9
Pourquoi ? Tout simplement parce que j'ai calculé le débit comme toi, et ensuite le débit par les bouches sur la machine rt ensuit la division pour les bouches terminales après passage par le plenum. Calcule le rapport DN160 par rapport aux plenums et là tu comprendras que y'a un vrai problème.
Il faut reprendre les côtes extérieurs par rapport aux flux et notamment la vitesse de l'air insufflé ou exsufflé.
Il faudrait que je retrouve les calculs et les débits mais moi j'ai des plenums de 12 piquages... Calcule ce qu'il reste, et tu verras que le DN160 c'est très court ... A moins d'être en vitesse augmenté, mais qui dit augmentation de vitesse, dit augmentation de la consommation et des nuissance sonores...

N'oublie pas non au niveau de tes plenums de bien disposer les conduits. Privilégier les conduits en face de la bouche de sortie, ceux qui méritent un débit supérieur (c'est à dire les longueurs les plus importantes de conduits pour l'insufflation ; et pour les l'extractions les conduits les plus longs au niveau des SDB par exemple ou de la cuisine).
Ce document peut t'aider déjà comprendre.
https://www.bricozone.be/data/attachment...2c4c4b.jpg

rapporte ça aux débits réglementaires d'insufflation et d'extraction par pièce par bouche...
Répondre
#10
Merci pour ce tableau qui va m'aider à vérifier mes calculs sous l'angle de la perte de charge:
J'ai 8 piquages en insufflation et 10 piquages en extraction dont 2 en WC (15 m3), donc le problème est moins important que chez toi avec 12 buses.   Smile

Je vais regarder la vitesse de l'air en sortie de la VMC en position normale, et calculer la perte dans le circuit.
Autre information, j'aurais assez peu de coudes et une longueurs de maximales de 15 m pour la buse la plus loin avec seulement un coude.
Répondre
#11
Pour la Double-flux, à priori il n'y a pas de problème de bruit car je vais faire un réseau en étoile et pas en série.

Pour rentrer dans le sujet de la domotique je vais faire un post dans les installations.
Répondre
#12
(17/05/2017, 21:39:57)ric914 a écrit : Bonjour,

Actuellement, j'en suis a essayer de comprendre si c'est à ma portée au niveau programmation car je suis déjà vieux pour ces technologies (46 ans) et aussi je tente de faire un premier chiffrage afin d'avoir l'accord de mon ministre des finances....  Rolleyes

Welcome Richard

Laissant de côté ces intéressantes discussions sur les VMC double flux, je vais revenir à tes 2 questions de fond : le savoir-faire et le budget.

Sur le savoir-faire, le monde du KNX n'est certes pas d'un abord facile. Je m'y suis mis il y a une quinzaine d'année et en ai connu les balbutiements (en France en tout cas) et je réalise que "heureusement que j'ai progressé pas à pas" car si je devais m'y mettre ex nihilo aujourd'hui, je serai plutôt désorienté... Bon, ceci étant, il existe de bon outils, notamment les bouquins de l'association KNX... des didacticiels et puis, évidemment, ce forum...
Vis à vis de l'âge (j'ai 43 ans), ce que j'ai envie de dire, c'est que la logique KNX est assez "traditionnelle". Elle a été pensée pour des électriciens et non des informaticiens. C'est d'ailleurs, je pense, sa force. Elle ne mobilise donc pas, en tout cas en premier abord, de compétences informatiques (écriture de code, administration de réseau, ). Je dirais même que ça a un côté un peu "bétécon" :
  • tout est décentralisé (pas de cerveau central mais des participants qui interagissent)
  • chaque participant se voit affecté ont une adresse physique (PA) (qui ne sert pas à grand chose, en fait, si ce n'est l'identifier)
  • chaque participant a des objets (i.e. sortes d'interfaces avec le reste du monde), chacun identifiés par son numéro
  • chaque participant a une application pour définir en quoi ces objets interagissent avec le comportement du participant (en entrée ou en sortie)
  • par le truchement d'adresses de groupe (GA), on relie logiquement les objets entre eux (créant ainsi des fonctionnalités)
  • grâce à ces adresses de groupe, les participants communiquent entre eux en s'envoyant des télégrammes d'objet à objet, via une infrastructure physique (au départ le fameux bus KNX, paire de cuivre dans un belle gaine verte)
  • pour chaque objet de chaque participant, on configure des flags qui définissent la façon dont il envoie, reçoit, répond, ou pas des/aux télégrammes inter-objet (sujet un peu subtil mais, en fin de compte, ô combien important pour bien comprendre ce qui se passe)
  • Le tout se programme avec un logiciel, ETS, qui aujourd'hui est très bien fichu dans se version 5.5 (si je compare notamment à la version ETS2 !)
Sur le budget, alors là je crois qu'il faut être clair et directif : ça coûte une blinde ce n'est pas donné . Personnellement, j'ai tendance à modérer d'avance toute personne qui résonnerait sur des arguments purement économiques. Oui, certes, on peut faire des économies de chauffage, éviter les appareils qui consomment l'équivalent de 3 centrales nucléaires parce qu'il restent en veille en permanence, etc. Mais il me semble que si on se limite à ces objectifs-là, ils peuvent largement être atteints pour bien moins cher... Vouloir ne trouver que des avantages économiques (notamment pour essayer de convaincre un ministre des finances un peu pointilleux sur ce plan), il ne faut pas l'exclure, évidemment, mais il ne faut surtout ne pas se limiter à ça car sinon (de mon point de vue) c'est l'échec assuré, ou en tout cas une certaine forme d'échec...
Donc il faut aller au delà et plutôt chercher d'autres comparaisons comme avoir un ultraportable plutôt qu'un machin de 3 kg aux fonctionnalités identiques (voire meilleures), avoir des volets motorisés plutôt que des persiennes à ouvrir à la main, avoir une grosse voiture avec des grosses roues plutôt qu'un Kangoo, avoir une cuisine intégrée plutôt qu'une cuisinière à gaz à côté d'un beau frigo couvert de magnet, aller nager aux Seychelles plutôt qu'à la piscine du coin, courir sur un tapis roulant plutôt qu'autour du quartier, etc. je pourrais trouver des tonnes d'exemples où les critères de choix ne sont pas du tout (ou pas que) économiques...
Et ben, avec le KNX c'est pareil.
Et j'insiste, ce  sera cher, notamment aux yeux d'un bricoleur qui voudrait faire des économie en faisant tout lui même. Avec la croissance de la demande et de l'offre, certes, les prix diminuent progressivement, mais ça reste onéreux... surtout quand on veut profiter de fonctions avancées et éviter de trop recourir à des montage bricolés (i.e. reposant sur des produits uniques dont on ne sais pas ce qu'il adviendra dans 5 ans ou que seul le cerveau qui les a mises en œuvre est capable de comprendre, etc.)
Et quand je dis cher, c'est des milliers d'euros... dont le premier devra être consacré à ETS5 (Ouch)... Combien de milliers d'euros ? ça dépend de l'ampleur du projet (et puis ça peut être progressif, on n'est pas obligé de se payer l'écran 28" encastré tout de suite...). Et ça dépend de ce qu'on décompte : en intégrant tout l'appareillage (interrupteurs, voire luminaires) ça peut même aller se mesurer en 10 exposant 4 euros (dans mon cas, j'ai toujours préféré ne pas faire le calcul Confused )...
Il vaut mieux être au clair avec ce point dès le départ et ne pas se tromper soi-même (ou ses proches) sur ce plan.
Répondre
#13
Bonjour,

Je me permet de réagir au sujet concernant la partie "Ça coûte une blinde", il faut arrêter de placer le KNX dans la partie élitiste de la domotique, certes les prix restent plus élevés qu'une installation électrique traditionnelle mais elle tout à fait abordable pour tout un chacun sauf si bien entendu on veux faire de sa maison un palace du Geek avec les solutions les plus folles et les plus inimaginables.

Une installation standard avec des fonctions standards peux rentrer dans le budget de tous si on sait choisir les produits ayant le meilleur rapport fonctions/prix et si le projet et bien entendu bien pensé dès le départ, dans la construction chaque domaine à ces installations bricolages ... et ces installations durables, fiables et évolutives comme KNX.

Personne ne vous demande d'acheter une licence à 1000 euros pour aller programmer 20 participants dans votre habitat, le logiciel ETS est clairement tourné vers les professionnels intégrant des bâtiments dont les installations en termes de participant sont élevé, pour les personnes souhaitant réalisée leur installation KNX Inside suffit amplement et peuvent toujours faire appel à un pro qui lui a ETS pro.

Pour le coté Bête et con, excusez moi d'être bête et con Sad puisque je préconise à 100% cette solution

Conclusion, copie à revoir
Répondre
#14
(02/06/2017, 10:00:09)lales67 a écrit : Je me permet de réagir au sujet concernant la partie "Ça coûte une blinde", il faut arrêter de placer le KNX dans la partie élitiste de la domotique, certes les prix restent plus élevés qu'une installation électrique traditionnelle mais elle tout à fait abordable pour tout un chacun sauf si bien entendu on veux faire de sa maison un palace du Geek avec les solutions les plus folles et les plus inimaginables.

Une installation standard avec des fonctions standards peux rentrer dans le budget de tous si on sait choisir les produits ayant le meilleur rapport fonctions/prix et si le projet et bien entendu bien pensé dès le départ, dans la construction chaque domaine à ces installations bricolages ... et ces installations durables, fiables et évolutives comme KNX.

Personne ne vous demande d'acheter une licence à 1000 euros pour aller programmer 20 participants dans votre habitat, le logiciel ETS est clairement tourné vers les professionnels intégrant des bâtiments dont les installations en termes de participant sont élevé, pour les personnes souhaitant réalisée leur installation KNX Inside suffit amplement et peuvent toujours faire appel à un pro qui lui a ETS pro.

Pour le coté Bête et con, excusez moi d'être bête et con Sad puisque je préconise à 100% cette solution

Conclusion, copie à revoir

OK, dont acte. Je vais revoir ma copie et retirer ce "ça coute une blinde" qui exprime mal, effectivement, l'idée que je voulais faire passer.

Mon intention n'était certainement pas de dénigrer le KNX (notamment par l'usage de la formule "bétécon" que j'ai à cet effet mise entre guillemet). Je suis au contraire un fan inconditionnel et je ne peux que me satisfaire que grâce à l'existence de professionnels, cela soit largement accessible pour les maisons de particuliers.

D'ailleurs sur mon "bétécon", ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit. Il ne visait pas des personnes, mais le système KNX lui-même ! Il avait en l'occurrence pour intention de signifier à un novice – voulant manifestement procéder avec ses propres moyens – que ce n'est pas ultra complexe contrairement à ce qu'on pourrait penser au premier abord...

Pour le reste, mon message n'avait que pour objectif de prévenir, là encore, un novice qui semble avoir l'intention de tout faire lui-même, qu'il est hasardeux de vouloir convaincre son ministre des finances que le KNX s'imposera pour des raisons purement économiques. Pourquoi cet avertissement ? Parce qu'une partie des gens qui font les choses eux-même le font parfois simplement pour économiser ; et ce sont ces personnes-là que je veux prévenir. Disons que c'était l'avertissement d'un bricoleur à un autre bricoleur.

Pour le reste, si on sort de ce monde du bricolage du dimanche et qu'on considère le cas de particuliers qui ont l'intention, quoi qu'il arrive, de faire appel aux services de professionnels, le raisonnement sera très différent... (Notamment parce que, par exemple, un bricoleur considèrera que ça ne lui coute rien de passer des heures à tirer des kilomètres de câbles alors que une personne qui le fait faire par des professionnels devra bien le payer, d'une façon ou d'une autre...). Dans ce cas là, je pense qu'une installation KNX standard, bien pensée et ajustée au besoin, permet peut-être même de faire des économies.

Moralité : En temps que professionnel, je pense que vous avez complètement raison de préconiser à 100% cette solution

PS: concernant ETS, j'ai environ 80 participants sur mon installation, et c'est probablement le destin de pas mal de bricoleurs de se heurter un jour à la limite des 20 participants de ETS Lite. Or, je ne pense pas que quand on a commencé seul, on décide de migrer vers les services d'un professionnel à partir du 21e participant... Donc mieux vaut être prévenu dès le départ, et ne pas se cacher la vérité.
Répondre
#15
Bonjour,

1) Je suis bien conscient qu'il va falloir dépenser des sous en X x 1000 €.
2) au niveau du ministre des finances, le but est de bien choisir les fonctions initiales, et de préparer les câblages pour les évolutions.
3) J'aime bien mettre les mains dans le cambouis, ce qui permet ensuite de pouvoir m'en sortir à tout moment. (Ce qui vaut aussi bien sûr pour ma passion (automobile)  Angel )
Répondre


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)