Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
passerelle VMC modbus / KNX
#26
salut,

Et tu as quelle VMC ?
Répondre
#27
salut,

j'ai pas de vmc. j'ai des interrupteurs knx.
Répondre
#28
Pymodbus est la plus complète des librairies modbus ; elle permet de tout faire, avec une maîtrise très fine à tous les niveaux (transport, protocole...). Du coup, la structure est un peu plus complexe à prendre en main, pas évidente au départ.

Pour agir en tant qu'esclave, il faut être à l'écoute du bus et donc avoir un serveur qui tourne pour traiter les requêtes entrantes.

La doc correspondante est là :

http://pymodbus.readthedocs.org/en/lates...erver.html

C'est dans le store que tout se passe ensuite.

Je vais essayer de voir comment ça fonctionne en détail, pondre un exemple et voir comment intégrer ça dans pKNyX.
Répondre
#29
Bon, voici un exemple d'utilisation de pymodbus en esclave (mode serveur, donc). J'ai utilisé ici le protocole Tcp, mais c'est la même chose en Udp, Rtu ou Ascii...

Côté maître, rien de compliqué :

Code :
# -*- coding: utf-8 -*-

""" master
"""

from pymodbus.client.sync import ModbusTcpClient

client = ModbusTcpClient("localhost", 5020)
client.connect()

# Read discrete inputs
print "read discrete inputs"
print client.read_discrete_inputs(0, 3, unit=0).bits
print

# Read-write coils
print "read coils"
print client.read_coils(0, 3, unit=0).bits
print "write coils [False, False, False]"
client.write_coils(0, [False, False, False], unit=0)
print "read coils"
print client.read_coils(0, 3, unit=0).bits
print

# Read input registers
print "read inputs registers"
print client.read_input_registers(0, 3, unit=0).registers
print

# Read-write holding registers
print "read holding registers"
print client.read_holding_registers(0, 3, unit=0).registers
print "write holding registers [7, 8, 9]"
client.write_registers(0, [7, 8, 9], unit=0)
print "read holding registers"
print client.read_holding_registers(0, 3, unit=0).registers

client.close()

Côté esclave, ça donne :

Code :
#!/usr/bin/env python

""" slave
"""

import thread
import time

from pymodbus.server.async import StartTcpServer
#from pymodbus.server.async import StartSerialServer

from pymodbus.device import ModbusDeviceIdentification
from pymodbus.datastore import ModbusSequentialDataBlock
from pymodbus.datastore import ModbusSlaveContext, ModbusServerContext
#from pymodbus.transaction import ModbusRtuFramer, ModbusAsciiFramer


store = ModbusSlaveContext(
    di = ModbusSequentialDataBlock(1, [True, True, True]),  # discrete inputs
    co = ModbusSequentialDataBlock(1, [True, True, True]),  # coils outputs
    hr = ModbusSequentialDataBlock(1, [1, 2, 3]),           # holding registers
    ir = ModbusSequentialDataBlock(1, [11, 12, 13]))        # input registers
context = ModbusServerContext(slaves=store, single=True)

identity = ModbusDeviceIdentification()
identity.VendorName  = 'Pymodbus'
identity.ProductCode = 'PM'
identity.VendorUrl   = 'http://github.com/bashwork/pymodbus/'
identity.ProductName = 'Pymodbus Server'
identity.ModelName   = 'Pymodbus Server'
identity.MajorMinorRevision = '1.0'

def dump():
    global store
    while True:
        print
        print "d=%s" % store.store['d'].getValues(1, 3)
        print "c=%s" % store.store['c'].getValues(1, 3)
        print "h=%s" % store.store['h'].getValues(1, 3)
        print "i=%s" % store.store['i'].getValues(1, 3)
        time.sleep(3)

thread.start_new_thread(dump, ())

StartTcpServer(context, identity=identity, address=("localhost", 5020))
#StartSerialServer(context, identity=identity, port='/dev/pts/3', framer=ModbusRtuFramer)
#StartSerialServer(context, identity=identity, port='/dev/pts/3', framer=ModbusAsciiFramer)

Comme StartTcpServer() est bloquant, j'ai créé un thread qui dump régulièrement l'état des registres (tu noteras au passage le décalage du mapping d'adresse, propre au protocole modbus, mais qui peut être bypassé).

Note qu'un même serveur peut réagir en tant que plusieurs noeuds slaves. C'est bien expliqué dans le lien que j'avais posté au dessus.

Voici une autre version qui utilise un callback custom ; en gros, on surcharge la classe ModbusSequentialDataBlock (ou ModbusSparseDataBlock, si tu veux un block à trous), et on implémente notre propre méthode setValue(), laquelle sera appelée lorsque l'esclave reçoit une demande de modification. À partir de là, tu peux déclencher des choses en fonction du registre qui a été modifié.

Code :
#!/usr/bin/env python

""" slave cb
"""

import thread
import time

from pymodbus.server.async import StartTcpServer
#from pymodbus.server.async import StartSerialServer

from pymodbus.device import ModbusDeviceIdentification
from pymodbus.datastore import ModbusSequentialDataBlock
from pymodbus.datastore import ModbusSlaveContext, ModbusServerContext
#from pymodbus.transaction import ModbusRtuFramer, ModbusAsciiFramer


class CallbackDataBlock(ModbusSequentialDataBlock):

    def setValues(self, address, value):
        """
        """
        super(CallbackDataBlock, self).setValues(address, value)
        print "CallbackDataBlock.setValues(): address=%s, value=%s" % (address, value)


store = ModbusSlaveContext(
    di = CallbackDataBlock(1, [True, True, True]),  # discrete inputs
    co = CallbackDataBlock(1, [True, True, True]),  # coils outputs
    hr = CallbackDataBlock(1, [1, 2, 3]),           # holding registers
    ir = CallbackDataBlock(1, [11, 12, 13]))        # input registers
context = ModbusServerContext(slaves=store, single=True)

identity = ModbusDeviceIdentification()
identity.VendorName  = 'Pymodbus'
identity.ProductCode = 'PM'
identity.VendorUrl   = 'http://github.com/bashwork/pymodbus/'
identity.ProductName = 'Pymodbus Server'
identity.ModelName   = 'Pymodbus Server'
identity.MajorMinorRevision = '1.0'

StartTcpServer(context, identity=identity, address=("localhost", 5020))
#StartSerialServer(context, identity=identity, port='/dev/pts/3', framer=ModbusRtuFramer)
#StartSerialServer(context, identity=identity, port='/dev/pts/3', framer=ModbusAsciiFramer)

Dès que j'ai un moment, je vois comment intégrer ça à un FunctionalBlock de pKNyX. Mais bon, rien de sorcier, en fait...

N'hésites pas à poser des questions si besoin.

PS : je confirme que pymodbus est vraiment très puissant, et très bien écrit. Les autres implémentations sont bien plus brouillons, et incomplètes...
Répondre
#30
Comme je suis débutant en python, minimalmodbus me semble plus simple. Mais j'avoue que vu comme ca je suis d'accord que Pymodbus est bien meilleur.

Je vais pas avoir le temps de vérifier si ca marche (j'en doute pas) avant ce week-end.

Merci beaucoup pour ton aide, l'utilisation de pymodbus me semble plus clair.

ps: tu me conseilles d'utiliser python 2 ou 3?
Par contre j'ai pas vu comment tu regles les parametre modbus rtu (vitesse parité bit d'arret). il faut importer serial?
Répondre
#31
Je conseille vivement d'utiliser pymodbus, qui semble bien plus costaud. Même si tu en chies (un peu) plus pour l'utiliser, tu trouveras toujours quelqu'un pour t'aider, et au moins, tu ne risques pas de rester bloqué sur un truc que ne gèrent pas les librairies plus simplistes ; rien de plus pénible que de devoir tout recommencer parce qu'il manque un petit paramètre !

Pour la version de python, je te conseillerais bien python3, mais je n'ai pas encore porté mon framework dessus... Ça serait l'occasion (si je n'ai pas de pression, je ne le ferai jamais Wink) En plus, ça permettra de le porter facilement pour micropython (qui implémente python3.4). Tu n'es pas pressé-pressé ?

Je vais creuser pour ces histoires de paramètres série ; je te tiens au jus.
Répondre
#32
j'aimerai bien pouvoir faire ca semaine prochaine. Après fais comme tu peux. Smile

Pour les réglages, j'ai trouvé ca. Je sais pas si c'est bon.http://http://nullege.com/codes/show/src...ver/python

Code :
def StartSerialServer(context, identity=None,
    framer=ModbusAsciiFramer, **kwargs):
    ''' Helper method to start the Modbus Async Serial server
  
    :param context: The server data context
    :param identify: The server identity to use (default empty)
    :param framer: The framer to use (default ModbusAsciiFramer)
    :param port: The serial port to attach to
    :param baudrate: The baud rate to use for the serial device
    :param console: A flag indicating if you want the debug console
    '''
    from twisted.internet import reactor
    from twisted.internet.serialport import SerialPort
  
    port = kwargs.get('port', '/dev/ttyS0')
    baudrate = kwargs.get('baudrate', Defaults.Baudrate)
    console = kwargs.get('console', False)
  
    _logger.info("Starting Modbus Serial Server on %s" % port)
    factory = ModbusServerFactory(context, framer, identity)
    if console: InstallManagementConsole({'factory': factory})
Répondre
#33
À la limite, commence en python 2.7, alors ; les différences avec python 3 sont cosmétiques pour un débutant, et la bascule ne sera pas compliquée pour ton code.

Sinon, tu as bien pigé pour le port ; il faut juste nommer le paramètre lors de l'instanciation de StartSerialServer (seuls les 3 premiers paramètres peuvent être passés par position).
Répondre
#34
Je confirme : utilises python2.7 pour le moment, la migration de pKNyX vers python3 nécessite un peu de boulot...
Répondre
#35
(06/01/2015, 00:21:30)starjuice a écrit : salut,

j'ai pas de vmc. j'ai des interrupteurs knx.

Salut,

Il aurait été intéressant d'ouvrir un nouveau sujet dans ce cas, car pour ma part, c'était vraiment orienté VMC.

Répondre
#36
(03/12/2014, 10:29:43)vf62 a écrit : rha ..

autant pour la lecture, les fonctions sont bien différenciées selon ce que l'on veut lire, on a donc bien : read_coils, read_discrete_inputs, read_holding_registers et read_input_registers. Ce que j'arrive bien à comprendre car ça correspond aux différentes sections de la doc pdf de la VMC.

Par contre, pour écrire, on ne retrouve que write_register(s) ou write_coil(s). sniff ...

Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué :/

Je vais chercher des exemples avec mon ami google ...

Bonjour vf62 et merci pour ta contribution.
-est ce que du coup, la commande write-register a bien permis de modifier le holding register, et ainsi de modifier la consigne de débit de ta vmc ?
-en apparté, aurais tu un retour d'expérience de cette vmc (bruit, domotique, cout des filtres - et eventuellement possibilité d'utiliser d'autres filtres non propriétaires, entretien de la vmc, satisfaction générale...)
Répondre
#37
Bonjour,

J'avoue que j'ai lâchement abandonné Shy après, je me dit que je m'en porte pas plus mal, et que l’intérêt de domotiser la VMC, à part se faire plaisir, ça n'apporte pas forcement grand chose.

Sinon, en retour d'expérience, pas grand chose à dire, ça fait le boulot.

Cet été, elle est bien passé en bypass automatique, pas de soucis.

Niveau bruit, je l'ai placé dans une pièce dédiée, porte fermée, on ne l'entends pas. Mais porte ouverte, en grande vitesse, elle se fait entendre.

Question entretien, je n'ai pas encore remplacé les filtres, je les nettoie régulièrement et pulvérise un produit anti bactérien (je ne sais pas exactement ce que c'est, c'est l'installateur qui me l'a laissé, faut que je me renseigne). Mais il va falloir que je pense au remplacement de celui côté aspiration intérieure.

Sinon, je suis juste un peu déçu du manque de doc de cette partie domotique qui est bien mis en avant par le constructeur, mais derrière, à part savoir que c'est du modbus, ça ne va pas très loin Sad
Répondre
#38
Hello,
J'ai une VMC Helios similaire à fma38, en version pilotage RS485.
Ce que je trouve bien côté filtres (qu'il faudrait changer mini tous les 6 mois...) c'est qu'ils utilisent des media filtrants G4 assez classiques, et n'ont pas joué le même tour que les fabricants d'imprimantes avec leurs cartouches d'encre qui te coûtent x fois le prix de l'appareil pendant sa durée de vie.
On peut donc trouver des alternatives : http://bioxx-filter.de/de/Helios-Alterna...EC-450/500
voire même des média filtrants G4 en rouleaux de quoi voire venir pendant des années.
Répondre
#39
(09/09/2015, 11:02:20)vf62 a écrit : Bonjour,

J'avoue que j'ai lâchement abandonné Shy après, je me dit que je m'en porte pas plus mal, et que l’intérêt de domotiser la VMC, à part se faire plaisir, ça n'apporte pas forcement grand chose.

Sinon, en retour d'expérience, pas grand chose à dire, ça fait le boulot.

Cet été, elle est bien passé en bypass automatique, pas de soucis.

Niveau bruit, je l'ai placé dans une pièce dédiée, porte fermée, on ne l'entends pas. Mais porte ouverte, en grande vitesse, elle se fait entendre.

Question entretien, je n'ai pas encore remplacé les filtres, je les nettoie régulièrement et pulvérise un produit anti bactérien (je ne sais pas exactement ce que c'est, c'est l'installateur qui me l'a laissé, faut que je me renseigne). Mais il va falloir que je pense au remplacement de celui côté aspiration intérieure.

Sinon, je suis juste un peu déçu du manque de doc de cette partie domotique qui est bien mis en avant par le constructeur, mais derrière, à part savoir que c'est du modbus, ça ne va pas très loin Sad

Bonjour ,je suis nouveau sur ce forum et je cherche aussi des info pour piloter cette VMC DOMEO 210 , j'ai son clone de chez leroy merlin (equation ATACAMA) depuis février dernier sur lequel j'ai laisser un avis assez complet (http://www.leroymerlin.fr/v3/p/produits/...du-produit)

grossomodo , ce qui m’ennuie avec cette VMC est ce by pass qui s'enclenche automatiquement que je ne peux pas couper manuellement. exemple : l'hiver température extérieur à 5°C , température intérieur à 25°C ( un poele a bois ça chauffe!!) = un by pass se met en route et de l'air à 5 °C rentre dans mes chambres! un comble pour une VMC haut rendement. Il y a possibilité de désactiver ce by pass par la liaison modbus mais sauf erreur personne jusqu'ici n'a réussi. c'est pour cela que je viens sur ce forum, pour trouver des solutions. En dernier recour la solution que j'ai en projet est de supprimer ou fausser le capteur de température de l'air aspiré dans la maison , quest-ce que vous en pensez?
Répondre
#40
Hello,

Bon finalement, j'ai acheté ce convertisseur modbus RTU vers TCP : USR-TCP232-410

Et bien, ça fonctionne beaucoup mieux et du premier coup !

J'ai même pu changer la version de la VMC en version allemande qui permet d'avoir 3 vitesses au lieu de 2

Au final, j'utilise le plugin modbus sur jeedom, pleinement satisfait ! (qui utilise pyModbusTCP)

j'en profite pour joindre la derniere version du fichier de paramètre modbus de la domeo récupéré auprès du support.

@sial, effectivement en modbus on peut modifier les valeurs de déclenchement du bypass (holding registrer 22 et 23). on peut aussi le piloter manuellement et désactiver le bypass automatique (coils 8 et 9).

Vincent


Pièces jointes
.pdf   DOMEO_PARAMETRES_MODBUS-03_2016.PDF (Taille : 101,63 Ko / Téléchargements : 101)
Répondre
#41
Bonjour , génial!! presque un an sans réponse je commençais a désespérer!
Pour l'hiver dernier, j'ai débranché la sonde de l'air aspiré et rebranché une nouvelle sonde qui prends la température dans mon garage tempéré et comme ça le by pass ne s'enclenche pas, c'est contraignant mais ça a plutôt bien marché.

Maintenant si tu arrives a changer les paramètres Modbus de la doméo, je suis preneur! en effet, non seulement j'aimerais activé ou désactivé le déclenchement du bypass auto l'hiver, mais aussi changer les paramètres l'été, durée de l'activation du by pass manuel et température de déclenchement.
Si c'est simple j’achète la carte , c'est 50€ environ ,c'est bien ça, j'en ai vu sur amzon Est-ce que tu peux m'en dire un peu plus sur le plugin, tu l'installe sur un navigateur internet? peux tu me communiquer tout les paramètres. merci de ton aide.

Pour la VMC aprés 1an et1/2 d'utilisation , j'ai l'impression que le bruit est plus important ,il y a une sorte de sifflements des moteurs surtout en mode standby. Vu le prix investi , j’espère qu'ils ne vont pas claquer!



Répondre
#42
Bonjour à tous
J'ai récemment installé cette VMC et je me pause une question
Pourquoi faut il l'interface RS485 pour la contrôler en modbus
En utilisant la prise RJ45 de la VMC, n'est il pas possible de la commander en Modbus TCP?

Un grand merci d'avance
Je vous partagerais suite a ça mes essais
Répondre
#43
Ben il semblerait que la prise RJ45 ne soit pas une prise réseau, mais la connectique vers le bus RS485 (modbus RTU)...

Le connecteur RJ45 commence a être utilisé pour n'importe quoi, donc méfiance avant de brancher un câble réseau dessus ! C'est un coup à tout claquer (le RS485 peut avoir l'alime ramenée sur le connecteur, et donc finguer le routeur).
Répondre
#44
Bonjour,

le connecteur RJ45 de la DOMEO n'est qu'un simple connecteur, mais pas une prise ethernet ! Sur ce connecteur, on retrouve simplement la ligne RS485 comme sur les broches a visser. D'ailleurs, pour ma part, j'utilise ce connecteur plutôt que le bornier, avec un câble réseau, car j'utilise l'une de mes prise murales RJ45 pour ramener le bus RS485 là où se trouve mon système domotique.
Pour ce qui est de changer les paramètres, avec une interface RS485 - USB acheté quelques euro sur ali****, j'y suis arrivé sur mon raspberry avec un petit script python et pymodbus.
J'ai fait quelques essais avec une passerelle RS485-ethernet, mais ça ne marche pas pour le moment, je ne sais pas si c'est mon script qui n'arrive pas à communiquer avec la passerelle ou si c'est la passerelle en elle-même qui est mal configurée.

Ma carte SD du pi ayant rendu l'âme, j'ai dû remonter un nouveau jeedom depuis 0, et paumé mes scripts. J'ai refait mes scripts de lecture, pas encore ré-essayé en écriture, mais l'année dernière, j'avais réussi à activer le bypass en manuel avec quelques ligne en python.

Pour l'instant, je me bas avec jeedom qui à la sale manie de vouloir exécuter tous les scripts en même temps, et du coup, je n'arrive a récupérer qu'une ou deux valeurs, le reste reste a 0 pour cause de conflit d'accès au port com. Ma seule option va être de développer un petit plug'in qui me permettra d'un côté d'avoir un script en cron qui ira lire toutes les valeurs dont j'ai besoin à intervalle régulier, pour les stocker dans un ficher d'échange (xml ou autre), et de l'autre, un script pour exploiter et afficher les valeurs.
Ou alors, de réussir à faire fonctionner ma passerelle tcp, et dans ce cas, j'acheterai le plugin modbus tcp.

Sial, pour ce qui est du sifflement, as-tu regardé l'état des filtres ? Chez moi, au bout de 6 mois, ils sont complètements colmaté si je n'ai pas fait un dépoussiérage régulier. Ça influe beaucoup sur le bruits des moteurs.
Après 2 ans d'utilisation, j'ai ouvert l'échangeur qui était lui étonnamment propre, tout juste quelques saloperies dans le fond de l'emplacement.

@+
Romain
Répondre
#45
Merci pour ta réponse mouette44
J'ai également un jeedom, je vais donc voir pour acheter une interface usb/RS485
http://www.ebay.fr/itm/KMTronic-USB-auf-...1397225004
C'est facile a installer?
J'ai vu qu'il existe un plugin modbus sur le marcket, tu as déjà essayé?
Je pense que je vais faire une sauvegarde de ma carte SD maintenant que tu me dit ca Big Grin
Courage
Répondre
#46
Bonjour,

pour ma part, j'utilise un module chinois a base de FT232:
http://www.aliexpress.com/item/USB-to-RS...87494.html

C'est automatiquement reconnu sous linux, on y accède sur /dev/ttyUSBxx

voici mon script pour lire la vitesse de l'un des moteurs :
Code :
#!/usr/bin/env python

from pymodbus.client.sync import ModbusSerialClient

client = ModbusSerialClient(method='rtu', port='/dev/ttyUSB24', baudrate=19200, bytesize=8, stopbits=1, parity='E')
client.connect()
result = client.read_input_registers(address=19, count=1)
print result.registers[0]

client.close()

le plugin modbus ne marche qu'avec les interfaces en ethernet, c'est pour ça que j'aimerai bien faire fonctionner mes scripts avec mon usr-tcp232-24. Si ça marche, j'achète le plugin modbus, qui résoudra tous mes problèmes de scripts sous jeedom.
Mais les premiers test n'ont pas marché pour le moment, je n'arrive pas à interroger ma VMC quand j'utilise cette interface.
Il faut que je prenne le temps de faire d'autres test Smile

Sinon, effectivement, la sauvegarde du système est indispensable, je l'ai appris à mes dépends ... Avec jeedom, il faut surtout mettre en place un système sur disque dur externe, la carte SD a une durée de vie trop limité en écriture pour résister longtemps. J'envisage d'utiliser un petit disque ssd maison avec une carte msata de 32GB et un boitier msata - usb
(11/08/2016, 22:55:36)vf62 a écrit : Hello,

Bon finalement, j'ai acheté ce convertisseur modbus RTU vers TCP : USR-TCP232-410

Et bien, ça fonctionne beaucoup mieux et du premier coup !

Bonjour Vincent, aurais-tu un bout de code utilisant pymodbus pour lire l'un des registres de la doméo avec ton interface ?
Comment est configuré ton interface ethernet - rs485 ?

merci

Romain
Répondre
#47
Bonjour Mouette44
J'ai l'impression qu'avec une carte USR-TCP232-410 tu peux connecter ta vmc directement en TCP et utiliser le plugin modbus jeedom
Tu en pense quoi?
pour 45€ c'est quand meme plus simple que le code a écrire

Une interface avec A, B et le Terre:
https://www.amazon.fr/USR-TCP232-410-Ter...B01GPE6JU4

Une doc
https://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=&...3GUEVXzzCQ
Répondre
#48
Oui, normalement, ça doit fonctionner avec la USR-TCP232-410, j'ai la usr-tcp232-24 qui est exactement la même chose avec juste le boitier en moins.
Sauf que pour l'instant, je n'ai pas encore réussi a causer avec la Doméo quand je la branche à mon USR TCP232, c'est tout Smile

Si Vf62 passe dans les parages, lui utilise justement une interface USR-tcp232, donc ça doit pouvoir marcher.
Répondre
#49
Hello,

Désolé du retard, mes vacances ont été tellement bonnes que mon réflexe de connexion quotidien au forum s'est perdu en route Big Grin

Pour expliquer ma config, j'ai donc la passerelle USR-TCP232-410 configurée ainsi pour la partie RS485 (relié à la VMC) - ne pas oubliez le jumper et un reboot de la VMC :
[Image: mini_990696rs485.png]

Ensuite, côté jeedom, j'ai acheté le plugin modbus (qui ne fait que du TCP - d'où l'achat de la passerelle ..)
Ce plugin nécessite d'installer pyModbusTCP

Puis dans la config du plugin, j'ai ajouté la VMC (la passerelle a l'ip 216) :
[Image: mini_205323jeedommodbusvmc.png]

Puis configuré quelques info et commande sur les vitesses :
[Image: mini_965326jeedommodbusvmccommande.png]

A noter que pour avoir 3 vitesses, j'ai modifié la conf de la VMC pour la passer en modèle allemand où les trois vitesses sont accessibles.

A noter qu'avant d'investir du temps et d'acheter des plugin jeedom, j'ai d'abord vérifié que la passerelle fonctionne en TCP avec un outil en démo sous windows Modbus Poll (http://www.modbustools.com/download.html)

Et Romain, désolé, je n'ai pas de code python en exemple car j'ai vite laissé tomber faute de temps. J'avais également acheté une passerelle usb/modbus mais je n'ai vraiment plus le temps de coder. Jeedom n'est pas mon superviseur principal mais j'y trouve le moyen d'automatiser rapidement la VMC
Répondre
#50
Super, merci de ton retour !

Après investigation, j'ai compris pourquoi ma passerelle USR-TCP232-24 ne fonctionne pas : elle n'a pas de fonction de conversion modbus RTU vers modbus TCP comme ta USR-TCP232-410. Du coup, pymodbusTCP ne fonctionne pas avec ma passerelle ...
Me reste plus qu'à investir dans une passerelle qui fait la conversion.

Cordialement,
Répondre


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)